Modou Diagne Fada sur le prix de l’arachide : « Ceux qui contestent ne parlent pas pour les pays, mais pour leurs propres intérêts ! »

Beaucoup de contestations sont notées sur le prix du kilogramme de l’arachide fixé à 275 francs par le gouvernement. Certains représentants de paysans jugeant même ce prix insatisfaisant. Mais pour le directeur général de la Sonacos, l’État a consenti beaucoup d'efforts pour la valorisation du prix de l’arachide. Mieux encore, Mamadou Diagne Fada estime que ceux qui contestent ce prix ne parlent pas pour l’intérêt des paysans mais plutôt pour leurs propres intérêts.

« C’est un prix rémunérateur. Parce que quand même nous avons fait tous les calculs et c’est à partir de ce moment que nous avons fixé le prix à 275 francs qui est un prix rémunérateur. Pour quelqu’un qui a sa marchandise s’il peut vendre à 500 francs, il n’hésitera pas. Mais nous pensons qu’il y a de gros efforts qui ont été faits. Maintenant ceux qui contestent sont plutôt les paysans des plateaux de télévision, les plateaux des micros de radio qui ne parlent pas pour les paysans mais pour eux mêmes et qui cherchent à faire le buzz.

Qui cherchent à nous mettre en mal avec les paysans parce que tout simplement ils sont de l’opposition. C’est pourquoi, nous ne pouvons pas leur accorder du crédit. Nous savons ce qui se passe dans le monde rural. Le prix qui a été fixé est un prix plancher », a souligné Modou Diagne Fada qui précise dans la même foulée que « la Sonacos a mobilisé cette année 52,4 milliards de francs CFA. Nous avons suffisamment d’argent pour pouvoir acheter toutes les graines qui sont destinées à la Sonacos... »


Jeudi 1 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :