Me Abdoulaye Tall, Avocat de Sonko : « C’est un enlèvement qui ne se justifie pas, ... les gardes les plus proches du président Sonko »


Me Abdoulaye Tall, membre du pool d’avocats du président du Pastef Ousmane Sonko, a dénoncé l’arrestation des membres de la garde rapprochée de son leader politique. Présent à Mbour pour s’enquérir de la situation et les raisons de la mise aux arrêts des gardes, Me Tall fustige. «C’est une situation déplorable, une arrestation arbitraire, un enlèvement qui ne se justifie pas. Surtout quand nous sommes dans un état de droit. Ceux sont les gardes les plus proches d’Ousmane Sonko».
 

Poursuivant, l’avocat explique le modus operandi mis en place par les gendarmes pour procéder à leur arrestation. «Un peloton de gendarmes est venu procéder à l’isolement des gardes les plus proches du président Ousmane Sonko avant de les faire arrêter et de les conduire immédiatement à la brigade de recherche de Mbour, la gendarmerie de Saly. C’est après avoir fait le tour des commissariats et des brigades de Dakar que nous avons été informés qu’ils sont en direction de Mbour» dit l’avocat. 
 
Cependant, il dénonce que «présentement, le président Sonko est sans gardes rapproché. Il est dans une situation de vulnérabilité et de précarité par rapport à sa sécurité. Il est hors de question que le président Ousmane Sonko se déplace dans ce pays sans gardes du corps».

Témoin lors des échauffourées à Thicky, il donne sa version des faits de ce qui s’est passé ce jour. «Les autorités judiciaires sont en train de causer du tort à ces gardes. Les jets de pierres des militants de BBy étaient commandités par une certaine Madame Dionne, chargée de mission à la présidence de la République. Lorsque les jets de pierres provenaient du domicile de cette dame, les gardes n’étaient intéressés que par la sécurité du président Ousmane Sonko. C’est ainsi qu’ils ont réussi à l’exfiltrer, le mettre dans son véhicule et prendre le chemin de Bandia pour continuer le Nemeku Tour. L’enquête va nous dire ce qui s'est réellement passé. On attend le moment favorable pour déposer une plainte car j’ai par devers moi les certificats médicaux des gardes blessés par des jets de pierres» a plaidé l’avocat.

 
Jeudi 3 Novembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :