Maisons démolies à la Cité Gadaye à Guédiawaye : les 253 familles en colère contre les lenteurs


Maisons démolies à la Cité Gadaye à Guédiawaye : les 253 familles en colère contre les lenteurs
Les propriétaires des maisons démolies à la Cité Gadaye de Guédiawaye sont très remontés contre le promoteur immobilier, Mbaye Fall, mais également contre les autorités étatiques à cause du laxisme dont elles ont fait montre dans cette affaire rocambolesque. En effet, le collectif qui regroupe 253 familles après avoir obtenu gain de cause dans la procédure judiciaire enclenchée contre le promoteur immobilier, qui a été condamné à une peine ferme assortie de dommages et intérêts en plus d’un mandat d’arrêt, tarde à voir l’application de cette décision. Pire, plus d’un an après ce verdict du tribunal correctionnel, le mis en cause est libre comme l’air. Courroucés par cette situation, les membres du collectif étaient hier, sur le site de cinq hectares qui abritait leurs maisons pour procéder à nouveau au bornage. Devant cette volonté affichée des victimes de retrouver leurs parcelles et les forces de l’ordre qui veillaient au grain, l’affrontement a été évité de justesse par le préfet de Pikine qui a invité les anciens propriétaires au calme le temps de faire son rapport à la plus haute autorité du pays.
 
Mbaye Fall, un promoteur véreux
 
Restons avec le chargé de la communication du collectif non moins responsable de l’Apr et président des Laobés du Sénégal, Bara Sow qui a invité le président Macky Sall à mettre fin au calvaire de la population dans cette partie de la banlieue. Ce, en allouant par décret le site aux anciens propriétaires. En tout cas, même si les membres du collectif ont décidé de se conformer à la demande du préfet, ils menacent de redescendre sur le site le 5 novembre prochain jour du procès en appel. A en croire le chargé de la communication Bara Sow, si le promoteur ne se constitue pas prévenu pour être jugé, ils vont, «de gré ou de force» procéder au morcellement du site. L’Etat, souligne le porte-parole, n’a qu’à transformer le site en forteresse impénétrable, mais ils vont procéder au bornage quitte à transformer leurs anciennes habitations en cimetière. Le responsable libéral, Babacar Mbaye Ngaraf a décidé d’apporter son soutien à ces victimes, non sans condamner le comportement de défiance du promoteur envers les magistrats et la justice.
L’As
Lundi 10 Septembre 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :