Le procureur aux avocats de Khalifa Sall : "Quel que soit le verdict, je vais recevoir mon salaire sans un centime de moins"


Celui qui œuvre a droit à un salaire et le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye veut mériter son salaire à  la fin du mois. Le travail qu'il accomplit dans le cadre du procès de Khalifa Sall n'est, dit-il, pas un service rendu, mais une obligation, un devoir. Et "quel que soit le verdict", les cartes sont déjà servies et le maître des poursuites affirme qu'il "recevra son salaire sans un centime de moins". 

Le représentant du ministère public a repris la parole, ce vendredi, après la reprise du procès de Khalifa Sall et ses co-prévenus. C'était pour répliquer aux avocats des prévenus et de la municipalité de Dakar, qui lui ont reproché une "partialité" et un "traitement particulier" dans l'affaire dite de la Caisse d'avance de la mairie de Dakar. Le magistrat Guèye estime qu'il a "bien travaillé quel que soit la suite du procès. "Toutes mes félicitations à l’Agent judiciaire, les avocats de l’Etat et moi-même, parce que nous avons bien travaillé", s'est félicité le parquet.
Vendredi 23 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :