Lac-Rose : ancienne piste de l'arrivée du Rallye « Paris-Dakar » : l'économie au ralenti, la location de « quad » seule lueur d’espoir pour ces jeunes...


Lac Rose, ce site touristique était jadis l'un des plus visités du Sénégal. Il doit sa renommée à la teinte originale et changeante de son eau, lac Rose, ou lac Retba pour les Ouolof mais aussi au rallye Paris-Dakar dont il constituait l’ultime étape.

Mais depuis 2008 et pour des raisons de sécurité, Amaury Sport Organisation, organisateur de l'événement avait annoncé le déménagement du Rallye au Chili et en Argentine avec un départ et une arrivée à Buenos Aires. Depuis lors, les habitants de cette zone essaient de s’en sortir avec plus ou moins de réussite et la zone semi désertique est de plus en plus habitée.

Aujourd’hui plus de 10 ans après l’arrêt des compétitions, le tourisme n’est plus développé. Lointaine est cette époque où le site accueillait près de 300 touristes par jour pendant la haute-saison de janvier à juillet. « Les toubab se font rares » et ce n’est pas toujours facile de joindre les deux bouts pour les jeunes de la contrée. L’insécurité de la zone est aussi un gros problème. Pour les vendeurs d’objets d’art aussi, c’est l’heure à la désolation. Malheureusement pour eux, les « touristes locaux » ne sont pas trop connaisseurs des objets d’art.

Habib Bah est moniteur de « Quad » dans la région. La location de ces engins géants est l’une des principales sources de revenus des jeunes de la localité qui, pour la plupart ont abandonné très tôt l’école à cause du tourisme florissant de l’époque. La pratique du quad n’est pas sans danger aussi pour certains « touristes locaux » en quête de sensation forte comme nous l’accorde Habib Ba qui ajoute que des cas d’accident ont souvent été notés.
Mardi 27 Septembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :