L’ancien député envoyé à Rebeuss, hier : Les films de son arrestation projetés, Boughazaly parle (enfin) des «bagass » qu’il devait livrer

L’ancien député Seydina Fall dit Boughazaly a été inculpé et placé sous mandat de dépôt hier pour association de malfaiteurs, contrefaçon et fabrication de signes monétaires ayant cours légal sur le territoire national et à l’étranger, blanchiment de capitaux et tentative de corruption.


Selon les informations de Libération, le doyen des juges a aussi inculpé et écroué, le même jour, un de ses complices présumés du nom de Mallé Diagne, qui se dit cuisinier et agent immobilier. Quid des autres acteurs de cette affaire rocambolesque affaire ? 

 

Il s’agit des nommés Moussa Ouedraogo (Burkinabé), Oumar Samb, Mamadou Diop dit «Dave», Khalifa Abacar Dia et Ousmane Diouf dit «Nigga ». Ces derniers n’ayant pas d’avocat alors qu’on est en matière criminelle, feront face au doyen des juges, lundi prochain. 

Comme nous l’avons écrit dès le début de cette affaire, Seydina Fall a été pris en flagrant délit (voir par ailleurs) et c’est d’ailleurs pourquoi il a proposé la rondelette somme de 10 millions de Fcfa aux gendarmes après son arrestation. 

 

« Nagn ko géré, wakhalène ma nagne lagn koy géré » disait-il. « C’était pour éviter une humiliation », a-t-il confessé lors de son interrogatoire. 

Auparavant, Seydina Fall avait soutenu sa fameuse version sur un sac qu’il aurait confisqué à Kalz- Kalidou Sy- déchargé en même temps que sa femme Aicha Wade- avant de se confesser. 

 

Pourquoi ce retournement ? Parce que les gendarmes ont projeté, en présence de son avocat, les films de son arrestation en flagrant délit au rond-point de Ngor. 

 

Dans l’une des vidéos, on attend Boughaly dire aux enquêteurs : «C’est tout ce que j’ai acheté, je n’ai rien d’autre », en évoquant les billets noirs trouvés dans son sac. 

 

Mieux, Boughazaly a ajouté qu’au moment de son arrestation, il avait rendez-vous pour livrer des «bagass». A la question des gendarmes à savoir ce qu’il entendait pas «bagass», il a répondu qu’il s’agissait des billets noirs et des faux billets retrouvés dans son sac. 

 

Par ailleurs, alors qu’il disait dans la presse qu’il ne connaissait qu’Oumar Samb, l’ancien parlementaire a avoué avoir des relations avec Moussa Ouedraogo qui a fait une déposition explosive contre lui. (A suivre).

 

LIBÉRATION.

Samedi 23 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :