Koumpentoum : le président du tribunal accusé d'acte de violence sur deux femmes, dont une en état de grossesse.


Hier mercredi 25 mai 2022, à la descente du travail, le Président du Tribunal de Koumpentoum, M. Manel Faye, s’est donné en spectacle dans le quartier Travaux de la ville de Koumpentoum et plus précisément dans la maison qu’il partage avec la famille Badji. 

En effet, le Président du Tribunal habite au premier et la famille Badji au rez- de-chaussée et cela depuis plus de 2 ans et sans aucun rapport, ni familiarité, nous raconte la famille Badji. Selon le chef de famille, "la semaine dernière il a commencé à injurier de mère les membres de la famille. Hier à sa descente comme d’habitude il trouve la femme de mon frère et la bonne assises, il les dépasse sans saluer monte au premier et descend avec un bâton et roue de coup la bonne. La femme de mon frère  l’interpelle sur la raison des coups, il frappe la frappe aussi au point de la blesser à la tête et je précise que la dame est en état de grossesse très avancé."

Toujours selon M. Badji, "n'eût été l’intervention des voisins peut être que l’irréparable allait se produire, ne s’arrêtant pas à ça, il fait appel à la gendarmerie pour embarquer la dame et la bonne à la gendarmerie sous prétexte que les gens font beaucoup de bruit." 

Sous le choc et sans savoir à quel saint se vouer, la famille annonce une plainte auprès du Procureur de la République de Tamba contre Manel Faye "pour injures publiques, abus de pouvoir, violation de domicile et coups et blessures sur une femme enceinte." La famille espère que la justice de ce pays tranchera cette affaire.
Nous avons essayé de joindre le juge Faye, sans succès...
Jeudi 26 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :