Journée nationale de l’Élevage : "J'ai augmenté le budget du FONSTAB de 3 milliards à 5 milliards de franc CFA ; ce qui a permis de financer en 2022, 550 projets sur 723 projets..." (Macky Sall).


À l'occasion de la journée nationale de l’élevage, le président de la République Macky Sall est revenu en long et en large sur les acquis et les nombreux efforts de l’État pour booster le secteur de l'élevage.

" Mesdames, Messieurs, toutes ces initiatives viennent consolider les performances enregistrées dans le secteur de l’élevage, grâce aux efforts importants consentis par le Gouvernement. Je peux citer l’augmentation substantielle du budget du Ministère de l’Élevage et des Productions animales qui a triplé entre 2012 et 2023, passant de 9,56 milliards FCFA à 28,4 milliards FCFA ainsi que les réformes du cadre réglementaire et fiscal.

Il s’y ajoute les actions mises en œuvre en application des directives de la dernière édition de la journée de l’élevage. Il s’agit notamment, du recentrage des objectifs du FONSTAB dont j’ai augmenté le budget de 3 milliards à 5 milliards de franc CFA ; ce qui a permis de financer en 2022, 550 projets sur 723 projets transmis aux partenaires financiers ; du déploiement de financements adaptés à toutes les filières du secteur à travers les guichets et programmes de la DER/FJ ; interventions qui s’élèvent globalement à 9, 2 milliards de FCFA (sur la période 2018- 2022) pour près de 18.000 promoteurs et bénéficiaires ; du renforcement des capacités nationales de production de vaccins avec l’acquisition d’un système de lyophilisation pour le laboratoire de l’ISRA, ayant une meilleure couverture vaccinale du cheptel contre des maladies prioritaires comme la maladie de Newcastle, la peste équine et la péripneumonie contagieuse bovine ; de l’amélioration génétique pour la production de lait et de viande avec l’augmentation de la subvention de l’État pour l’acquisition de génisses gestantes à haut potentiel laitier, en partenariat avec l’ANIPL, et de géniteurs à viande de race « guzéra » ; de la gestion optimale des ressources pastorales, avec la caractérisation de 30 Unités pastorales en plus de la matérialisation par balisage du couloir de transhumance de l’axe Podor-Touba sur un tracé de 258 km et l’identification de l’axe Gabou - Sadatou sur un tracé de 176 km ; du démarrage effectif du premier recensement national du cheptel en collaboration avec l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) ; de l’emblavement durant cette campagne hivernale de 405 ha pour la production de niébé fourrager et la distribution de 40 tonnes d’engrais dans le cadre de sept (7) conventions de partenariat signées avec des organisations de producteurs de semences fourragères etc..."
Il n'a pas manqué de mentionner les efforts pour améliorer les conditions de travail des agents, ainsi que ceux dans le cadre du PRAPS 2- SN. "La mise en œuvre de la 2ème phase du Projet régional d'Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS 2 - SN), d’un montant de 30,18 milliards de FCFA ; de l’amélioration des conditions de travail des agents du secteur de l’élevage, avec l’acquisition de 35 véhicules pick-up et 140 motos ainsi que la revalorisation du traitement salarial et des rémunérations des agents".
Jeudi 29 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :