Interdiction de manifestations / Antoine Félix Diome intransigeant : « Vouloir manifester, ne signifie pas oublier le droit d'autres citoyens… »

Dans son discours, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, devant la représentation nationale, rappelle que l’objectif, pour l’État du Sénégal, est d’arriver à zéro interdiction. Le droit de manifester est certes garanti par la constitution, mais selon le ministre de l’intérieur, « une république c’est la démocratie ».

Les procédures de marche se font à travers un régime déclaratif. Toutefois, le droit de celui qui veut manifester croise celui du citoyen qui vaque à ses occupations. « Ce n’est pas parce que vous vous fixez un itinéraire pour une manifestation, que vous devez oublier les autres qui ont aussi, le même droit », prévient le ministre qui reste catégorique sur cette question liée aux manifestions qui est souvent revenue dans l’intervention des députés.


Lundi 28 Novembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :