Furie de Yewwi Askan Wi dans la capitale : Khalifa Ababacar Sall réhabilité par les Dakarois?


Élément incontournable dans la dynamique de la coalition Yewwi Askan Wi dans ces élections locales de dimanche dernier, Khalifa Sall est certainement habité par une joie quand il a commencé à recevoir les résultats de cette coalition.

Dans la plupart des communes dans le département de Dakar, la coalition Yewwi Askan Wi a marqué incontestablement sa présence au cours du scrutin de ce dimanche qui, rappelons-le, avait réuni sur tout le territoire national, plus de 6 millions d'électeurs qui étaient appelés à élire leur représentants locaux dans plus de 500 municipalités et plus de 40 départements. Pour la ville de Dakar confisquée des mains du pouvoir depuis 2009 par l'opposition, c'est un des compagnons fidèles de l'ancien maire de Dakar qui est en pole position pour la diriger au vu des résultats provisoires déjà constatés dans plusieurs localités.

Un mérite pour Khalifa Sall qui, en initiateur de cette  coalition avec Ousmane Sonko, le PUR, Dethié Fall et Barthélémy Dias, se réjouira certainement de cette percée de ce dernier qui a rafflé la mise dans la capitale. Quelle peut être la valeur de cette victoire de Barthélémy Dias  face à un homme politique ( et pas n'importe lequel) qui, à son tour, tente de freiner cette marche remarquable de l'opposition dans la capitale? Khalifa Sall n'a t-il pas, par cette percée de la coalition Yewwi Askan Wi, la reconnaissance des Dakarois?

En réalité, cette défaite de la coalition Benno Bokk Yakaar a été même confortée par la sortie du candidat de la majorité, Abdoulaye Diouf Sarr, qui a successivement félicité son tombeur dans la commune, Seydina Issa Laye Samb et Barthélémy Dias, qui visait également la mairie de Dakar. Ce qui est encore un révélateur de la mainmise de l'opposition sur la capitale depuis 2009. 

Le natif de Louga va ainsi, conforter son hégémonie politique avec ce "vote sanction" qui met en relief la constance de Barthélémy Dias, un compagnon constant qui a toujours soutenu l'ancien maire de Dakar. La position politique de Khalifa Sall dans la capitale sénégalaise depuis quelques années a été discutable. Non seulement il y'avait un camp qui est faviorable à Ousmane Sonko, relativisant plus ou moins son électorat, mais aussi, dans sa commune à Grand Yoff, en dépit de la présence de son homme de confiance Madiop Diop, Khalifa Sall faisait également face à la forte présence des élements de la coalition Benno Bokk Yakaar. De sa révocation par décret présidentiel, à l'emprisonnement jusqu'à sa libération, l'ancien maire de Dakar ne baisse pas les armes. Il trouvera la bonne formule pour maintenir la capitale entre les mains de l'opposition et pas entre n'importe lesquelles.

Comme il l'a souligné au soir du dimanche après avoir été "certain" de sa victoire, Barthélémy Dias dit dédier cette victoire de Yewwi Askan Wi à son leader Khalifa Sall : "Dieu est avec les justes. Les Dakarois ont voté pour toi, pour te redonner ta place à Dakar. On te dédie cette victoire, Khalifa Sall", disait le candidat Barthélémy Dias en caravane de célébration. 

Khalifa Sall a été condamné à une peine de cinq ans de prison, assortie d’une amende de 5 millions francs CFA, dans cette affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Une décision de justice qui a soulevé de vives réactions venant de plusieurs organisations de la société civile et d'organisations internationales. Mais depuis sa libération, l'ancien maire de Dakar, n'étant candidat à aucune compétition, tente toutefois de revenir intelligemment dans la scène politique malgré sa position judiciaire délicate. Avec cette stratégie gagnante dans la capitale, les Dakarois semblent adouber le patron de Taxawu Dakar.
Mercredi 26 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :