Football : Santy Ngom, éternel espoir entre une carrière en dent de scie, les blessures et les doutes…


Entre ses débuts en 2011 – 2012 avec le Mans-B et sa dernière tentative de relance avec Caen, Santy Ngom (28 ans) n’aura réussi à jouer qu’une quarantaine de matches professionnels pour 16 buts. Une décevante carrière très loin d’être à la hauteur du talent du gaucher capable d’être parfois « magique. »

Éternel espoir du football moderne, le franco-sénégalais a enchaîné les déboires entre les pépins physiques et les périodes de méforme qui lui ont souvent valu une place sur le banc, voire en équipe réserve.


Selon le site sportif français maligue2, depuis 2019, le franco-sénégalais n’a disputé que trois rencontres avec Caen.

Relégué au niveau de la réserve par son entraîneur Pascal Dupraz puis complètement écarté du groupe. L’international sénégalais finira par coller un procès à ses employeurs au niveau du tribunal des Prud’Hommes en guise de sanction. Ce jeudi 15 avril, après deux saisons galères passées à se battre avec la direction de Caen, Santy et son club se sont finalement séparés à l’amiable. 


Un triste épisode, un peu à l’image du cursus cabossé du joueur qui a passé la majeure partie de sa carrière en championnat de France de football (CFA.) En effet de 2010 à 2013 le natif du Mans a évolué en CFA avant de rebondir en CFA2-H où il a disputé 10 rencontres avec Guingamp en 2013-2014. 

Dans cette longue traversée du désert, le milieu offensif a même touché le fond en atterrissant en Division d’honneur, à La Suze, club dans lequel il ne joue qu’un seul et unique match avant de tenter de rebondir avec le FC Nantes en national 3. C’est d’ailleurs le club qui permettra à Santy Ngom de se révéler à la face du monde puisque les rares fois où il a pu enchaîner, le meneur de jeu a démontré toute sa palette technique et son délicieux toucher de balle. Avec les canaris il parviendra à atteindre l’élite française, la ligue 1. Durant la saison 2017-2018, il prend part à 13 matches inscrivant un but avant de disparaître au niveau de la réserve Nantaise. 

Le talent intrinsèque n’a jamais quitté le bonhomme, puisque si Aliou Cissé, l'entraîneur des lions du Sénégal l’a convoqué et testé avec l’équipe nationale, il y a une bonne raison. Coïncidant avec ses fulgurances avec le FC Nantes et ses bon débuts avec Nancy (15 matches, 2 buts), l’arrivée de Santy au Sénégal avait suscité un grand espoir. Pur gaucher en plus d’être un très bon manieur de ballon, son entrée en jeu contre le Luxembourg (1-1), le 23 mars 2018, en amical, avait suscité l’admiration suite à quelques gestes de classe mondiale. En quelques minutes, il avait mis tout le monde d’accord. Il ne réussira pourtant jamais à s’imposer avec le Sénégal (3 sélections.) 

Au final, il apparaît clairement que l’incapacité de l’international sénégalais à s’imposer dans les clubs qu’il a eu à fréquenter reste une équation. S’il est physiquement assez fragile sur le plan musculaire, il semblerait que le joueur devrait aussi travailler sur le plan mental. À 28 ans, Santy entame le dernier virage de sa carrière qui peine à décoller… 
Vendredi 16 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :