Finance islamique : Le PROMISE bénéficie de l’approche de la BID et espère la libération de la ligne Moudaraba


Le coordonnateur national du programme de la promotion de la microfinance islamique au Sénégal a présidé ce matin en présence d’autorités de la banque islamique de développement, l’atelier sur «  finance islamique et l’approche de la BID en matière de pouvoirisation et d’autonomisation économique. » Cet atelier consiste à renforcer la capacité des acteurs de la microfinance afin qu’ils puissent s’affirmer en tant qu’acteurs économiques. La banque islamique de développement intervient dès lors pour accompagner le PROMISE dans la formulation des projets conçus généralement par les acteurs pour que le financement de leurs activités se fasse minutieusement.  Depuis son lancement en 2018, le programme national de la microfinance islamique au Sénégal a déployé des moyens pour notamment soutenir le développement d’un cadre règlementaire favorable à la microfinance islamique, renforcer les capacités des bénéficiaires, mobiliser la ligne de financement moudaraba. D’ailleurs, sur les 30 milliards de cette ligne de financement, 60% sera conçu pour la chaîne de valeur.

Néné Fatoumata Tall, à la tête du programme de microfinance islamique a magnifié ce matin la présence de la Banque Islamique de Développement à travers cette mission d’information et d’accompagnement en vue de soutenir la finance islamique au Sénégal. Elle espère ainsi le démarrage des financements après libération de cette ligne prévue dans les prochains jours et de permettre ainsi au Promise à s’institutionnaliser en tant que fonds pour établissement de financement islamique.
Mardi 20 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :