Escroquerie : Le PDG de "Diop Travel Tour" et son acolyte ont utilisé les noms du ministre conseiller spécial du Chef de l’État et de Amadou Ba pour dépouiller leurs victimes de plus de 100 millions.

Le Président Directeur Général de l'agence de voyage "Diop Travel Tour" et son complice Ousmane Kébé ont été attraits à la barre du tribunal et ils risquent 5 ans d'emprisonnement dont 2 ans ferme, si le juge suit le réquisitoire du représentant du ministère public. L'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 03 août prochain.


Escroquerie : Le PDG de "Diop Travel Tour" et son acolyte ont utilisé les noms du ministre conseiller spécial du Chef de l’État et de Amadou Ba pour dépouiller leurs victimes de plus de 100 millions.

C'est une belle histoire d'escroquerie comme dans le livre du chroniqueur judiciaire français Christian Chavagneux intitulé "Les plus belles histoires de l'escroquerie du collier de la reine à l'affaire Madoff". En effet, Mohamed Diop, PDG de l'agence de voyage "Diop Travel Tour" et son présumé complice sont accusés d'avoir soustrait  plus de 100 millions de francs Cfa à des candidats qui voulaient accomplir leurs rêves d'émigration vers des pays comme la France, le Canada ou les États-Unis. 

 

Mohamed Diop pour ferrer ses potentielles victimes, leur faisait croire que son agence était la seule à pouvoir les faire voyager en cette période de Covid-19. Mieux, qu'elles allaient voyager avec le ministre Cheikh Mbacké Sakho, conseiller spécial du président de la République, ainsi que l'ancien ministre des Affaires étrangères Amadou Ba. 

 

Ainsi, plus d'une trentaine de personnes ont eu à défiler devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Toutes se prévalant d'avoir été escroquées par le sieur Mohamed Diop.

 

Interrogé sur les faits, le sieur Ousmane Kébé avance devant la barre, avoir reversé tout l'argent reçu au prévenu Mohamed Diop lequel avoue avoir dépensé l'argent pour les démarches et autres formalités pour l'obtention des visas et billets. "Le 24 juin passé le jour où mon collaborateur Ousmane Kébé a été arrêté, j'étais en déplacement pour régler les remboursements", a-t-il précisé. 

 

Le parquet a mentionné que l'agence de voyage ne dispose même pas d'agrément.

Par ailleurs, le procureur lui signifiera qu'ils ont dépensé l'argent des victimes dans la politique. "On vous a vu dans une vidéo distribuer de l'argent. Ce qu'il a avoué. "Je fais de la politique et je suis dans un Mouvement Citoyen qui se nomme CRD. Mais il précise au juge qu'il a dépensé tout l'argent dans les démarches de voyage et de visa. 

 

Interrogé sur sa relation avec Ousmane Kébé, Mouhamed Diop souligne que ce dernier était son employé et qu'il perçoit chaque fin du mois une somme de 200 000 francs Cfa en guise de salaire. 

 

Pour Me Sawaré, un des avocats de la partie civile, c'est un dossier d'instruction. Parce que, explique-t-il, par externalisation, il avait des personnes qui travaillent pour lui et ces  personnes doivent être interpellées et interrogées. "Le préjudice est énorme. Il avait pris l'assurance ferme d'emmener un enfant qui est gravement malade. Et sa famille lui a versé une somme de 5 millions de francs Cfa."

 

"La société Diop Travel Tour avait la mission d'accompagner les victimes de A à Z. Il ne faisait pas de l'assistance, sinon il n'allait pas encaisser leur argent. En l'espace de 3 mois, ils avaient promis de les faire voyager en cette période de Covid-19 alors qu'il savait pertinemment que les frontières étaient fermées", a plaidé Me Sawaré.

 

Ainsi, le défenseur de la partie civile a demandé au tribunal de retenir la responsabilité entière des prévenus et de fixer la contrainte par corps au maximum. Sur ce, elle réclame 100 millions de francs Cfa en guise de réparation du préjudice subi.  

 

Selon Me Baba Diop, le sieur Mohamed Diop est dans l'escroquerie politique. "C'est des faits qui sont constants. Rendez justice à ses victimes. L'agence de voyage est une entreprise criminelle collective". 

 

Prenant la parole, le maître des poursuites a fait savoir que l'escroquerie est une infraction instantanée déterminée par la remise de l'argent. Et il est constant devant votre barre que le sieur Mohamed Diop a reçu des sommes d'argent de ses victimes. Il leur a fait croire que son agence était la seule à pouvoir les faire voyager en cette période de Covid-19. Il leur a fait croire aussi que son agence dispose de quotas dans certaines ambassades comme la France, les États-Unis, le Canada. 

 

Pour lui, les faits reprochés à Mohamed Diop ne souffrent d'aucun doute. Convaincu de la culpabilité des prévenus, le parquet a requis 5 ans d'emprisonnement dont 2 ans ferme contre eux, assortis d'une amende de 500 mille francs Cfa.

 

Délibéré 03 août 2021...

Lundi 26 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :