Enseignement supérieur : le ministre valide la décision de l’UCAD et le Conseil Académique de poursuivre les enseignements en ligne


24 heures après la sortie de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) exprimant ses inquiétudes par rapport à « la dégradation progressive du climat scolaire avec les alertes des acteurs, les grèves d’avertissement des syndicats d’enseignants, les manifestations d’élèves, la fermeture prolongée des universités combinée au réchauffement du front social », le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, monsieur Moussa Baldé s’est adressé à son tour à la presse nationale ce 8 décembre 2023 en présence du recteur de l’université de Bambey, des cadres et militants de la mouvance présidentielle. 
Convoquant la presse nationale dans un hôtel de la place, le cadre était bien propice pour le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche d’annoncer enfin la reprise des cours en présentiel des universités Cheikh Anta Diop et de Ziguinchor. Mais Moussa Baldé, n’a pas exaucé les souhaits du Saes, des étudiants et des acteurs de l’enseignement tels que la Cosydep. Faisant un bilan bien exhaustif des réalisations du président Sall sur l’enseignement supérieur, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche annonce enfin, « à l’état actuel, à l’UCAD et le Conseil Académique, ont décidé de poursuivre les enseignements en ligne en attendant de réunir les conditions nécessaires pour une réouverture sereine et paisible des enseignants en présentiel. Le Conseil Académique et l’UCAD sont souverains, ce que dit le ministère, c’est que nous les accompagnons pour qu’ils réussissent les décisions qu’ils prennent. Ils ont pris cette décision, ils peuvent compter sur le ministère de l’enseignement supérieur pour un accompagnement pour la réussite de ces décisions ». 
Poursuivant son propos, le ministre de l’Enseignement supérieur rappelle que les cours en ligne ont fait leurs preuves et peuvent être desormais pérennisés en même temps que les cours en présentiel.  « Les expériences que nous avons eues ont prouvé que si l’enseignement ligne est bien fait, il est aussi performant que le présentiel », se réjouit le ministre de l’Enseignement supérieur. Toujours pour lui, le taux de réussite des étudiants à l’Ucad est inquiétant, ce qui motiverait l’installation continue des enseignements en ligne. « Nous sommes convaincus que l’enseignement en ligne ne doit plus être une solution conjoncturelle, mais plutôt structurelle pour faire face à la croissance de la population estudiantine. C'est dans ce sens qu’il est envisagé de mettre en place un dispositif d’enseignement bimodal en initiant un projet national d’enseignement numérique à côté de l’enseignement présentiel », indique le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, monsieur Moussa Baldé...
Vendredi 8 Décembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :