Élections locales et CAN 2022 : Quand Barthélemy Dias évoquait le «schéma tactique» de Macky Sall…


« En Janvier 2022 nous serons en pleine période de Coupe d’Afrique de football (CAN 2022), il faut qu’il (Macky Sall) sache que ce n’est pas le football qui fera avancer ce pays. »  Le 24 avril dernier, cette déclaration pour le moins surprenante du maire de Mermoz/Sacré-Cœur, est passée quasiment inaperçue, alors qu’il avait réussi à sortir une corrélation « improbable » entre la tenue des prochaines élections locales et la coupe d’Afrique de football 2022. 

 

De l’avis de Barth, cet évènement sportif serait le prétexte tout trouvé par le chef de l’État pour divertir, inhiber et finalement tromper son monde pour ne pas dire la jeunesse sénégalaise.

 

Profitant d’un « Ndogou – débat » qu’il avait pris soin d’organiser avec ses collaborateurs dans le but de rencontrer les populations, il avait alors saisi la balle au rebond pour pointer du doigt avec insistance ce qu’il estime être une sorte de tactique, une sournoise ruse en gestation. Avec comme principal instigateur le leader de la coalition Benno Bokk Yakaar, Macky Sall accusé de tout faire pour que ces élections ne se déroulent pas dans les règles de l’art.

 

Après un troisième report des élections locales qui ont repoussé à la date du 31 janvier 2021 au plus tard à défaut d’avoir été organisées en mars 2021. L’édile de Mermoz/Sacré-Cœur continue de tirer la sonnette d’alarme arguant qu’entre leur proposition (décembre 2021) et celle de l'État (janvier 2022), le consensus est bel et bien possible. 

 

Mais, il ajoute que « Le président Macky Sall n’a pas l’intention d’organiser d’élections tout au long de son mandat »

 

Une preuve de mauvaise foi selon Barthélémy Dias qui rappelle : « Nous sommes tous liés par la constitution du Sénégal. Et, cette constitution ne parle pas de Noël, ni de Pâques Korité ou de Tabaski encore moins de Coupe d’Afrique… Le président Macky Sall doit respecter la constitution. »

 

Il est connu de tous que le football déchaîne les passions et permet parfois de fuir, le temps d’une partie de 90 minutes, les dures réalités socioéconomiques. Reste à savoir comment le leader du régime au pouvoir s’y prendra pour réussir une telle prouesse technique qui serait digne d’un véritable génie politique. Et, à quelle fin ?

Vendredi 30 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :