Education : le projet USAID-Passerelles dévoile ses résultats après 05 ans d'exécution.


Lancé en 2018, le projet USAID PASSERELLES qui intervenait dans le sous-secteur de 
l’éducation formelle et de l’éducation non formelle pour améliorer les offres de l’éducation à travers une stratégie qui permet d’identifier les enfants qui sont hors système, mais également accompagner la qualité pour ceux qui sont déjà dans le système à travers les performances scolaires, est arrivé à son terme après 05 ans d'exécution dans le Sud-est du pays, notamment l'académie de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda ainsi que Kédougou à l'Est du pays. 
La cérémonie de clôture qui s'est déroulée ce Mercredi 26 Juillet à Diamniadio a servi  d'occasion pour ses initiateurs de présenter les résultats réalisés au courant de ce projet financé à hauteur de 12 milliards de francs CFA avec l'appui de l'USAID. 

Dans la mise en œuvre de ses activités, le projet USAID Passerelles a obtenu une atteinte globale de 18.402 cibles notée dans le système éducatif non-formel sur une cible de 17.260 ; soit un taux d’atteinte de 107%. S'agissant des réalisations, dans l'éducation formelle, 1070 directeurs, chefs d'établissements et institutionels ont été formés sur une cible de 675 et 5.174 enseignants sur une cible de 3.602 en 05 ans. Toujours en terme de réalisation, le rapport final du projet a révélé qu'un nombre de 24.296 élèves a bénéficié de la remédiation 360 sur une cible de 22.825. En terme de résultats sur ce volet 84% d'enseignants qui dispensent leur enseignement dans un environnement d'apprentissage sûr sont touchés et 71% élèves ayant un niveau amélioré après leur participation à la remédiation. "Le projet s'est intéressé aussi aux difficultés rencontrées et qui constituent des entraves pour la scolarisation. Comme le cas des élèves qui n'ont pas d'état civil, des élèves qui sont en situation d'handicap, des élèves qui sont loin des lieux d'éducation. Pour toutes ces cibles nous avons essayé de faire des propositions, des offres qui nous ont permis à ce jour de passer même les valeurs fixées dans ces 4 régions pour dire qu'il y a des élèves abandonnés qu'on a pu réinsérer dans le système", a souligné la secrétaire général du ministère de l'éducation nationale, Khady Diop Mbodj en informant que les daraa aussi sont touchés dans cette dynamique de les moderniser.

"Nous savons que plus de 37% des enfants au Sénégal ne sont jamais allés à l'école ou ont abandonné l’école. Aujourd'hui, grâce au programme Passerelles, plus de 18.000 de ces enfants ont eu la chance de recevoir une éducation de base, ce qui est fondamental pour leur avenir", a fait remarquer Alyssa Leggoe, directrice adjointe USAID qui a exprimé toute sa fierté de son partenariat avec le Ministère de l'Education nationale. "Nous allons tirer des leçons de cette experience réussie, et le Gouvernement Américain continuera à appuyer le Sénégal pour offrir une éducation de qualité aux enfants qui sont hors du système éducatif", a-t-elle promis lors de sa chute.
Jeudi 27 Juillet 2023




Dans la même rubrique :