Disparition de Balla Gaye et de Mamadou Diop : l'UCAD se souvient de ses martyrs.


Se souvenant de ses deux étudiants qui sont tombés sur le champ de la bataille pour des revendications légitimes, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a commémoré ce dimanche, la mort des étudiants Balla Gaye et Mamadou Diop.

Ces deux étudiants qui sont tombés respectivement le 31 janvier 2001 et le 31 janvier 2011 sont toujours gravés dans la mémoire de leurs camarades qui se rappellent toujours de leur bravoure. En effet, le premier, en l'occurrence Balla Gaye, a été tué lors d’une manifestation d’étudiants pour réclamer de meilleures conditions d’études, notamment les bourses qui tardent souvent à être payées.  Pour le cas de Mamadou Diop, étudiant en Lettres, sa mort est intervenue au cours de violentes manifestations dans la capitale pour dénoncer la décision d’Abdoulaye Wade de faire un troisième mandat autorisé par le Conseil constitutionnel.

Ainsi, dans un contexte de crise sanitaire, les étudiants ont fait l'effort de tenir un point de presse ce matin et par ailleurs, enjoindre l'État à éclairer la mort de ces deux martyrs de l'université de Dakar. Il faut rappeler que ces deux ne sont pas les seuls tués sans suite. Il y'a également  celle de Bassirou Faye tué sur le campus de l’Ucad en août 2014 et Fallou Sène, mort lors d'une manifestation à l'UGB le 15 mai 2018...
Dimanche 31 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :