Dialogue social en entreprise : « L’intérêt pour tout le secteur de la presse, c’est de favoriser l’esprit d’échange et non conflictuel » (Alioune Fall, inspecteur du travail au MTDSRI)


La convention des jeunes reporters du Sénégal à bénéficié des services d'experts en droit social pendant ces deux derniers jours. En effet, depuis hier, ce sont des échanges fructueux entre acteurs de média et  spécialistes au niveau du ministère du travail, du dialogue social et des relations avec les institutions qui ont eu lieu sous la supervision de la structure Allemande, GIZ.  

L’objectif a été de doter les jeunes reporters de solides arguments pour non seulement s’imprégner de leur droit, mais aussi de leur devoir face aux exigences de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.
Alioune Fall, inspecteur du travail au ministère du travail, du dialogue social et des relations avec les institutions, a rappelé la quintessence de cette formation.

« Il faillait, à travers cette formation, que les journalistes soient impliqués dans la vulgarisation de cette convention collective qui, rappelons-le, est le fruit d’un dialogue social constructif », a soutenu M. Fall conscient de l’impératif de l’appropriation de cette convention.

Par ailleurs, le formateur insistera sur l’importance du dialogue social dans le milieu professionnel, notamment dans les entreprises de presse. À en croire l’inspecteur du travail, ce pilier doit influer positivement sur les relations entre l’employeur et le travailleur. Il dira à ce propos, « que les acteurs doivent apprendre à se parler sans faire appel à un inspecteur de travail ou du directeur du travail ou de la sécurité sociale ». 

Pour ce qui est de la responsabilité du travailleur ou spécifiquement du journaliste, l’idée est de favoriser le dialogue et de se débarrasser de tout esprit conflictuel et de garder de bons rapports avec l’employeur pour l’avancement de l’entreprise au bénéfice de tous...
Vendredi 12 Novembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :