Diallo-Tekki, son épouse et le « permis or » de Madina : Les révélations de Yakham Mbaye...


Dans un entretien avec Dakaractu, le DG du journal « Le Soleil » est revenu en révélations sur une affaire qui avait échappé à la vigilance de la presse. Selon Yakham Mbaye « l’évocation du nom de cette compagnie pétrolière me permet de relever un fait : pourquoi le député Mamadou Lamine Diallo n’éclaire pas l’opinion publique sur ses rapports avec Kosmos. Surtout le contenu d’une lettre qu’il a reçue d’un de ses hauts dirigeants le 19 décembre 2016. Parce que ce qui y est dit n’arrange pas leurs thèses sur le pétrole et le gaz ? Maintenant, allez poser la première question à ce héraut de la transparence, ce chevalier de la bonne gouvernance, ses deux nouvelles casquettes. Car, il en avait d’autres. 
Il y a 22 ans, sous Abdou Diouf, Mamadou Lamine Diallo, qui dénie aujourd’hui à Aliou Sall les compétences pour gérer une société pétrolière, lui était orpailleur. 
Comme on oublie vite chez nous dès qu’il s’agit de casseroles que traînent les opposants, je vous renvoie aux révélations de El Malick Seck sur lesquelles Libération avait rebondi, sans être démenti, jusqu’ici. 
Alors qu’il était Conseiller technique du Premier ministre et Président du Conseil général des Mines, Mamadou Lamine Diallo a usé et abusé de sa position. Le 07 août 1997, le décret 97-797 octroie un permis de recherche pour or et substances connexes dit permis Madina à la société International Mining Company établie à Dakar, 05 rue Victor Hugo angle avenue Léopold Sédar Senghor. Qui a mené les opérations minières pour le compte de Imc ? La société Leo Shield Ltd par l’intermédiaire de la Jv Occidental Gold Senegal. Et c’est ce même Mamadou Lamine Diallo qui, aujourd’hui, pointe les liens commerciaux normaux et classiques entre Petroasia, Petro Tim, Timis Corporation, Bp, Kosmos, Cairn etc., dans le seul but de manipuler l’esprit des Sénégalais en leur faisant croire à des ententes frauduleuses. 
Enfin, et c’est le plus intéressant, qui était la Gérante de Imc ? L’épouse de Mamadou Lamine Diallo. C’est un décret du Président Wade contresigné par le Premier ministre Idrissa Seck qui, le 04 juillet 2003, annule le décret de Abdou Diouf en date de 1997. 
Ce sont ces gens qui aiment tellement l’or, qui osent donner des leçons au Président Macky Sall et aux Sénégalais qui ne pensent pas comme eux. »
Mardi 11 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :