Décès Pr Iba Der Thiam : Abdoulaye Vilane évoque une des dernières volontés du défunt universitaire.


Le Pr Iba Der Thiam aura suscité un flot de témoignages, de l’annonce de son décès survenu dans la soirée du samedi 31 octobre, à la cérémonie de levée de corps précédant son inhumation au cimetière de Yoff. Mais ce sont des témoignages élogieux à son endroit. De tous, l’on peut retenir celui d’Abdoulaye Vilane, maire de Kaffrine, terre où le défunt universitaire a vu le jour le 26 février 1937. 
 
En digne représentant de la patronne du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Vilane a peint le défunt sous les trait d’un homme pétri de qualités. ‘’Nous pouvons tous lui témoigner sa sincérité, sa piété et son amour pour le Sénégal. Nul ne peut lister, en des occasions pareilles les sacrifices qu’il a consentis pour le Sénégal. Ce que je puis dire, c’est que des imams et des érudits de l’islam à Kaffrine ont témoigné que, le Pr Iba Der Thiam leur distribuait son salaire de député durant tout le temps qu’il était parlementaire’’. 
 
Le porte-parole du Ps qu’il est, a mis à profit l’occasion qui lui a été offerte pour évoquer une volonté qui était très chère au défunt. ‘’Le Pr Iba Der avait demandé, quand sonnera l’heure de sa mort, que ses obsèques et autres se fassent de la manière la plus simple et la plus sobre’’.  
 
M. Vilane dit avoir été chargé par Aminata Mbengue Ndiaye, de présenter les condoléances du parti. Ce, parce que ne pouvant pas venir assister à la levée de corps à la Mosquée. Il en a profité pour retracer le parcours du défunt universitaire. ‘’Il est décédé, mais il laisse de bons et élogieux souvenirs ; des ouvrages qu’il a rédigés et de très bons rapports avec ses semblables. Il a joué plusieurs fois, la médiation entre personnalités politiques de formations politiques opposées’’, dira le député-maire de Kaffrine. 
 
Ce dernier est d’avis que l’illustre défunt mérite d’être honoré par la Nation. ‘’Il nous faut l’offrir en exemple, non seulement à la jeunesse sénégalaise et africaine, mais à la classe politique actuelle, à nos aînés actuels, parce qu’il est un exemple type de militant de la cause nationale. C’était un croyant d’une générosité incommensurable. Et en tant qu’intellectuel, il était ouvert et tolérant. J’espère que le Sénégal ne va jamais l’oublier. Je rêve d’un acte politique ou d’un acte de gouvernance qui va honorer la mémoire du Pr Iba Der Thiam’’. 
Lundi 2 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :