Choix de Barth pour la ville de Dakar / Khalifa Sall indexé pour avoir cédé à la pression : Vers une rude bataille entre opposants?


Choix de Barth pour la ville de Dakar / Khalifa Sall indexé pour avoir cédé à la pression : Vers une rude bataille entre opposants?
La coalition Yewwi Askan Wi a finalement jeté son dévolu sur le maire de la commune de Mermoz/Sacré-Cœur pour briguer le suffrage des Dakarois en vue des élections locales du 23 janvier 2022. Un choix qui a tenu en haleine tous les observateurs de l’espace politique qui attendaient avec impatience la réaction du leader de Taxawu Dakar. Barthélémy Dias est donc le candidat de Khalifa Sall, et in fine, celui de la coalition Yewwi Askan Wi.

Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur a donc réussi son pari, lui qui avait mis toute son énergie pour devenir le candidat de YAW.

Le maire sortant Soham El Wardini n’en a pas moins. En effet, l’engagement de celle qui se considère comme une fidèle collaboratrice de Khalifa Sall et qui s'est donnée à fond pour sa réhabilitation, estime-t-elle aussi, avoir des arguments à faire prévaloir.
Suite à l’annonce de l’information choisissant Barthélémy Dias comme le candidat de Yewwi Askan Wi, ce dernier a délivré un discours de rassemblement et d’unité à travers un post :

« Par ces mots, je voudrai témoigner toute ma profonde gratitude et ma parfaite reconnaissance aux leaders de la coalition gagnante YEWWI ASKAN WI, pour le choix porté sur ma modeste personne pour diriger la liste de la Ville de Dakar... Je tiens une fois de plus, à vous exprimer mes sincères remerciements pour la marque de confiance que vous me témoignez. Je mesure à juste titre l'espoir que suscite cette candidature, c'est la raison pour laquelle j'invite ma mère Mme Soham WARDINI, tous les responsables, mili- tants et sympathisants, à se joindre à moi pour une victoire éclatante avec panache et sans bavure de notre liste dans les 19 communes, au soir du dimanche 23 janvier 2022. »

Un appel qui semble toutefois tomber dans l’oreille d’un sourd si l’on s’en tient aux propos véhiculés par Badara Gadiaga, président de la commission communication de la ville de Dakar et par ailleurs, très proche de Soham El Wardini.

Le conseiller municipal déballe : « Vous dites avoir subi une pression. Nous vous le concédons, même si c’est décevant comme explication de la part de quelqu’un qui aspire à diriger ce pays et présider aux destinées de 16 millions de sénégalais », s’attaque-t-il ouvertement à Khalifa Sall. Pour Badara Gadiaga, le leader de Taxawu Dakar ne fait pas preuve de reconnaissance en parlant de « pression à laquelle il a fini par céder. »

« Lorsqu’il s’est agi personnellement de témoigner en votre faveur lors de votre procès pour détournement de deniers publics, nous avions subi à l’époque toute sorte de pression, néanmoins nous n’avons jamais fléchi », renchérit celui qui est considéré, au vu de sa proximité avec l’actuel maire de Dakar, comme le directeur de campagne de la maire progressiste.
Une réponse au leader de Taxawu Dakar qui risque d’installer un malaise au sein de Taxawu Dakar et au-delà même, dans la coalition YAW.
La campagne à venir s'annonce palpitante...
Mercredi 3 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :