Athlétisme / Kéne Ndoye : La longue maladie, le manque d’assistance, les primes impayées et les 10 millions de l’État…


Gravement malade depuis 2012, le cas de l’athlète internationale Sénégalaise, Kéne Ndoye (42 ans) a dû être fortement médiatisé ces derniers jours pour trouver une solution. En plus de l’intervention de la fondation Mory Tall qui a proposé une prise en charge totale des frais médicaux de K. Ndoye. Le ministre des sports a envoyé une délégation au domicile de l’ancienne internationale avec une enveloppe de 10 millions FCFA destinés aux soins médicaux. Une information confirmée par un proche de la famille Ndoye.

En effet, après plusieurs années de souffrance en silence, Kéne Ndoye qui avait quitté l’Italie pour rentrer au bercail, a vécu des moments difficiles délaissée par le monde sportif. Le décès de Pape Bouba Diop aura eu un effet d’électrochoc sur l’opinion qui s’est emparée de l’affaire, inondant les réseaux de messages de soutien et d’appel à l’aide, sentant l’urgence et le caractère déplorable de la situation.

Athlète de haut niveau, K. Ndoye aura représenté le Sénégal partout en Afrique et dans le monde avant de voir la maladie prendre le dessus sur elle. Quasiment paralysée par moment avec de grandes difficultés pour marcher, et faire certains gestes, l’ex spécialiste du triple saut et du saut en longueur avait, il y’a deux mois déjà, témoigné en ces termes dans les colonnes du quotidien sportif Stades. 

« Moi, ce que j’ai toujours réclamé ce sont mes primes de 2006. Je n’ai jamais reçu de primes malgré toutes les médailles que j’ai eues dans ma carrière. J’ai gagné dans ma carrière 13 médailles d’Afrique, une médaille mondiale et 2 médailles islamiques. » Un cri du cœur déchirant qui a été pendant longtemps ignoré par les autorités sénégalaises en charge du sport et précisément de l’athlétisme.


Comment peut-on expliquer une pareille situation ?

Des primes impayées depuis plus de 14 ans. Comment comprendre un tel mutisme et un tel manque d’assistance de la part d’un État vis-à-vis d’un de ses plus illustres porte-drapeau ? Si diverses versions ont été soulevées çà et là concernant cette affaire de primes non payées, la principale concernée reste campée sur sa position en attendant de démêler le faux du vrai.


Déjà fortement affaiblie par la maladie, cet élan de solidarité bien que bienvenu, arrive à un stade assez crucial. Ce qui est sûr, c’est qu’au-delà de ces 10 millions FCFA débloqués par l’État, la question relative à la prise en charge des sportifs retraités doit être sérieusement étudiée. L’érection d’une mutuelle de santé et autres structures socio médicales du genre, serait salutaire pour les nombreux anciens internationaux qui souffrent en silence. Les responsabilités de la fédération sénégalaise d’Athlétisme et plus haut celle du ministère des sports, sont grandement engagées. 

La proactivité aurait voulu une prise en charge beaucoup plus tôt de Kéne Ndoye. Dans le respect et la dignité que mérite l’ambassadrice qu’elle a été pour le Sénégal durant de longues années, sur les pistes. 10 millions FCFA et une délégation envoyée en urgence c’est tout de même un peu limite…
 
Palmarès Kéne Ndoye

1996 championnats d’Afrique Yaoundé : 3ème en saut en longueur 5m85, 1ère au triple saut 12m 99
1998 championnats d’Afrique Dakar : 7ème en saut en longueur 6m10, 3eme au triple saut 13m81 
1999 Jeux africains Johannesburg : 4ème au saut en longueur 6m47, 3ème au triple saut 13m86 
2000 Championnats d’Afrique Alger : 1ère au saut longueur 6m39, 3ème au triple saut 13m81
2002 championnats d’Afrique : 3ème 100m haies 13’’72, 2ème au saut en longueur 6m45, 2ème au triple saut 14m48
2003 championnats du monde en salle Birmingham : 3ème au triple saut 14m72
2003 championnats du monde de Paris : 10ème au triple saut 14m29
2003 Jeux Africains Abuja : 4ème au saut en longueur 6m37, 1ère au triple saut 14m29
2004 championnats d’Afrique Brazzaville : 1ère au saut en longueur 6m64, 2ème au triple saut 14m44 
2004 Jeux Olympiques Athènes : 14ème au triple saut 14m18
2005 championnats du monde Helsinki : 6ème au triple saut 14m47
2006 championnats d’Afrique Bambous : 2ème au saut en longueur 6m30, 2ème au triple saut 14m08 
2011 Jeux Africains Maputo : 2ème au triple saut 13m69
Mardi 8 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :