Altercations à la maison de la presse : L'URAC reporte finalement son AG et exige le départ de Bara Ndiaye.


À la suite des altercations qui se sont produites à la maison de la presse, l'URAC s'est réunie en conseil d'administration extraordinaire en présence de 22 membres sur les 23 du CA. Au sortir de cette rencontre, une résolution a été rendue publique.
 
"Considérant la tenue de l’assemblée générale de renouvellement du samedi 05 Novembre 2022 à 9 heures à la Maison de la Presse ; considérant la réservation de la salle par l’URAC validée par le Directeur de la Maison de la Presse ; considérant l’encaissement des frais de restauration (pause-café et pause déjeuner) par les Services de la Maison de la Presse ; considérant la présence de Représentants de 130 radios communautaires membres de l’URAC en provenance des 14 régions du Sénégal ; considérant le refus catégorique du Directeur de la Maison de la Presse de tenir l’assemblée générale de renouvellement de l’URAC dans ses locaux malgré la présence du Directeur de la Communication et du Directeur de cabinet du CNRA ; considérant le manque de considération du Directeur de la Maison de la Presse envers la Constitution du Sénégal qui a consacré le droit de se constituer légalement en Association et de faire fonctionner régulièrement ses instances de gestion ; Considérant le manque de considération du Directeur de la Maison de la Presse envers la tutelle, le Ministère de la Communication, des Télécommunications, de l’Economie numérique et de l’organe de régulation, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) ; Considérant le mépris du Directeur de la Maison de la Presse envers les acteurs des Radios associatives et communautaires du Sénégal ; Rappelant la réquisition de la Coordination des Associations de Presse (CAP) lors de la nomination de Monsieur Bara NDIAYE comme Directeur de la Maison de la Presse pour incompétence notoire". 
 
Le CA extraordinaire de l'URAC a pris des décisions phares. Il s'agit du report de son  "Assemblée générale de renouvellement des instances à une date ultérieure". 
Le CA a aussi demandé de s’entretenir avec le Ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique dès lundi 07 novembre 2022, de récupérer sans délai les bureaux destinés à l’URAC à la Maison de la Presse à l’image de toutes les organisations bénéficiaires et d'informer l’opinion publique nationale et internationale des agissements irresponsables du Directeur de la Maison de la Presse".
Dans la foulée, l’URAC a également réclamé la tête du patron de la maison de la presse. "L'URAC exige le départ immédiat de Monsieur Bara NDIAYE à la tête de la Direction de la Maison de la Presse", a-t-on lu dans la résolution.
Samedi 5 Novembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :