Alioune Badara Diop, DG de l’OLAC : « Le PREFERLO est un projet révolutionnaire qui va redonner vie au Ferlo. »


Alioune Badara Diop, DG de l’OLAC : « Le PREFERLO est un projet révolutionnaire qui va redonner vie au Ferlo. »
Sur instruction du chef de l’État et à la suite de sa visite en Chine,  l’Office des Lacs et Cours d’Eau du Sénégal a entamé une série de consultations dans les régions de Saint-Louis, Louga et Matam pour la mise en œuvre du projet de renforcement de la résilience des écosystèmes dans le Ferlo ( PREFERLO). A cet effet, un Comité Régional de Développement a été tenu à Saint-Louis pour présenter non seulement ce projet de 290 milliards de Francs CFA dont les travaux vont démarrer en 2019 pour une durée de quatre ans, mais aussi réfléchir et partager sur l’étude d’impact environnemental et social du dit projet. Selon le DG de l’OLAC, Alioune Badara Diop, ce projet est pour redonner vie à la zone du Ferlo qui depuis les années 1970 a été frappée par des sécheresses favorisant la dégradation des écosystèmes et le déplacement des populations.

« Nous allons transférer un volume d’eau d’environ 650 millions de m3 de Keur Momar Sarr d’une part jusqu’à Vélingara Ferlo d’autre part à Dahra », a-t-il expliqué. Pour lui c’est un projet révolutionnaire qui va toucher 33 225 m2 avec comme objectif principal de créer des conditions de développement socioéconomique dans le Ferlo avec comme résultats d’améliorer les besoins en eau dans cette zone. 

Le projet qui s’étend le long de la vallée du Ferlo de Keur Momar Sarr à Linguère est subdivisée en deux zones. D’abord la zone Ouest qui part de Keur Momar Sarr à Barkédji en passant par Linguère sur un linéaire de 220 km et ensuite la zone Est qui part du fleuve Sénégal à Yoly en passant par Ranérou sur un linéaire de 118 kms et qui est à dominance pastorale.

« Le projet va permettre de draguer le fleuve dans la bas Ferlo sur 70 kms jusqu’à Mboula et à partir de là-bas on construira une centrale photovoltaïque de 30 mégawatts qui va alimenter deux stations de pompage », a révélé Alioune Badara Diop. La première station va approvisionner un canal de 110 kms en passant par Barkédji , Yang-Yang , Linguère jusqu’à Vélingara Ferlo, la deuxième station de Mboula jusqu’à Dahra et environs. Ainsi ces canaux vont revitaliser la zone. Et pour préserver l’environnement et permettre une valorisation de ces cours d’eau, il est prévu 230 kms de réseaux secondaires pour approvisionner les zones à usage agricole. C’est pourquoi le DG de l’OLAC n’a pas manqué de dire que le PREFERLO est en phase avec l’axe 1 du PSE car, dit-il, il va procéder à une transformation structurelle de la zone...
Mardi 9 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :