Affaire des 94 milliards Fcfa : La commission d’enquête parlementaire fustige le refus d’Ousmane Sonko de coopérer


Le refus d’Ismaïla Ba, gérant de la société Mercalex et d’Ousmane Sonko de déférer à la convocation de la commission d’enquête  parlementaire sur l’affaire dite des 94 millards Fcfa, n’a pas plu à Cheikh Seck et ses camarades qui ont siégé au sein cette entité. Ils ont fustigé le comportement de l’accusateur et de Ismaïla Ba qu’ils considèrent comme étant un membres du parti Pastef/les patriotes dont le leader n’est personne d’autre que l’accusateur. 
Leur attitude est qualifiée par la commission d’enquête parlementaire comme une absence de civisme et de manque de responsabilité à l’égard du parlement. D’ailleurs, informe le président de la commission Cheikh Seck, pour ne pas gêner l’accusateur qui était un candidat à l’élection présidentielle, la commission avait jugé nécessaire d’attendre jusqu’à la fin de l’élection présidentielle pour débuter les auditions. Les travaux ont été finalisés et déposés sur la table du Pdt de l’Assemblée nationale, a renseigné Cheikh Seck. Il confie aussi avoir émis des recommandations allant dans le sens d’une meilleure efficacité et d’une efficience de l’administration sénégalaise. La commission d’enquête a été mise sur pied le 15 février pour mener des investigations sur le présumé détournement de 94 milliards Fcfa portant sur le titre foncier 1451/R. Elle faisait face à la presse ce 2 août pour livrer les résultats de son enquête qui blanchit Mamour Diallo, ancien directeur national des domaines.
Vendredi 2 Août 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :