Accord FMI-Sénégal / Doomi-Rewmi parle de consécration de ' la robustesse du cadre macroéconomique et de la soutenabilité de la dette publique '


De la décision du FMI de signer des accords avec le Sénégal, la conférence des leaders de '' Doomi-Rewmi '' ne retient qu'une reconnaissance implicite de la bonne tenue de finances publiques depuis 2012.  Pour Habib Ndao et collaborateurs, "les partenaires techniques et financiers représentés par le groupe de la Banque Mondiale et du FMI ont tout simplement délivré, après avoir scrutiné la politique économique du président Macky Sall,  un satisfecit pour la viabilité, la robustesse du cadre macroéconomique et la soutenabilité de la dette publique qui a fait couler beaucoup de salives dans le landerneau politique. ''

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, la coalition indique qu'il s'agit de la consécration '' d'efforts consentis par les différents gouvernements depuis 2012, de la cohérence de la politique économique de notre pays,  du respect de ses engagements régionaux, de la maitrise des agrégats économiques et  de la forte mobilisation des recettes internes qui a fait que toutes les moins-values fiscales antérieures seront résorbées par l’atteinte de recouvrement de 2558 milliards à mi-septembre 2019. ''
Ils encouragent le gouvernement, d'ailleurs, en passant, ''.avec cette manne financière au niveau des recettes, à persévérer dans la réduction des charges qui pèsent sur l’Etat avant de saluer et de soutenir, entre autres décisions,  l’installation d’une indemnité mensuelle forfaitaire pour charge de téléphonie, la révision de la carte diplomatique, la gestion optimale du parc automobile de l’Etat ''. C'est, selon eux, à ce seul prix que le Sénégal parviendra à  continuer d'occuper des rangs honorables dans le Doing Business Plan.
Mardi 24 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :