Accidents de circulation : Le kinésithérapeute Cheikh Seck évoque les causes de la mauvaise prise en charge des victimes dans les structures sanitaires.

La prise en charge des victimes d’accidents de la route est assez difficile au niveau des structures sanitaires qui, pour la plupart, ne sont pas assez bien équipées. Une situation qui, selon Cheikh Seck, président de l’association des kinésithérapeutes est liée à un problème d’orientation budgétaire et de priorité dans les établissements hospitaliers. À travers une démarche analytique, M. Seck, par ailleurs secrétaire général national des syndicats démocratiques des travailleurs de la santé et du secteur social, évoque les causes d’un tel état de fait. Le spécialiste en santé s’est aussi exprimé sur la manière dont un accidenté devrait être pris en charge après son hospitalisation.


Mardi 10 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :