20 ans SGI-CGF Bourse : Gabriel Fal « le Mozart de la finance sénégalaise » consacré parmi les siens (Les images)

Une sucess story comme celle de Gabriel Fal vous n’en verrez pas des masses. En effet, le fondateur du groupe CGF Bourse, était loin de deviner qu’en quittant la Citibank en 1995, il se retrouverait aux cimes du marché financier africain qui était à l’époque méconnu.

Gabriel Fal et ses collaborateurs ont fêté les 20 ans de la société d’intermédiation et de gestion SGI CGF Bourse ce 9 juillet 2018 dans un hôtel huppé de la place, en compagnie des acteurs du monde financier.

Au-delà de la longévité du groupe qui s’est sans cesse développé durant ces deux décennies, la réussite de CGF Groupe réside surtout dans sa remarquable faculté à comprendre les enjeux et perspectives du marché financier, et d’y apporter les solutions innovantes qui s’imposent.

Une lecture en filigrane du discours du fondateur de CGF Groupe, Gabriel Fal, lors de la cérémonie officielle, permet de voir qu’en réalité le lancement de ce projet était tout simplement un appel à l’entrepreneuriat et à la promotion du savoir-faire africain.

Parti avec un capital social de 150 millions, le minimum requis sur le marché financier, le groupe s’est lancé dans le secteur, armé de 6 employés à l’époque. Vingt ans plus tard la structure peut se targuer d’une croissance exponentielle dans ce secteur pourtant à risque. En attestent les chiffres éloquents qui font état d’un capital social d’un milliard cinq cent millions de FCFA et 39 salariés en 2018, une véritable prouesse.

En sa qualité de première SGI certifiée ISO 9001, c’est en 2001 que le groupe lança CGF Gestion (organisme de placement et première société de gestion agréée au Sénégal.) CGF GESTION propose une large gamme de Fonds Communs de Placement (FCP) et s’active dans la création et la mise en place de Plans d’Épargne Entreprise (PEE), véhicules de placement susceptibles motiver et de renforcer la fidélité des salariés.



A cela s’ajoute, l’introduction en bourse de la Sonatel qui pèse aujourd’hui 43% de la capitalisation de la BRVM, l’emprunt obligataire du Port autonome de Dakar en 2003 et, deux ans plus tard, la toute première émission obligataire de l’État du Sénégal bouclée avec une sur souscription record de 90 milliards FCFA contre une offre initiale de 45 milliards de FCFA.

Dirigée par Marie Odile Kantoussan depuis 2012, CGF Bourse s’est vu attribuer la notation cinq étoiles par l’agence WARA, une première du genre pour une SGI en Afrique de l’Ouest. A travers cette consécration, la structure voit ainsi conforté son leadership dans le marché financier africain. D’après Mme Kantoussan, le groupe CGF est résolument tourné vers une stratégie de digitalisation de leurs activités afin de mieux répondre aux attentes de la clientèle. Mais surtout mettre à profit toutes les opportunités qu’offrent les nouvelles technologies.











Mardi 10 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :