Tension politique : la fédération nationale des associations d'écoles coraniques du Sénégal préconise une séance de lecture du Saint Coran sur toute l'étendue du territoire national.


À un mois des élections législatives, la fédération nationale des écoles coraniques face à la situation qui prévaut à Dakar, demande à l’État d’appeler à des concertations avec l'opposition et toutes les parties prenantes pour sortir le pays dans cette situation conflictuelle. Il revient à tout un chacun de quelque bord politique qu'il soit, aux organisations de la société civile, aux autorités religieuses, ainsi qu'à toute autre bonne volonté de se mobiliser pour préserver les acquis.

En prélude des législatives du 31 Juillet 2022, la fédération nationale des associations d'écoles coraniques du Sénégal a convié la presse à la rencontre de ce jour à Dakar. La fédération nationale invite tous les acteurs de la scène politique à l'apaisement de la tension. Et demande au président de la République son excellence Macky Sall, garant de la stabilité sociale, de proposer et à l'opposition de l'accepter, une concertation dont l'objectif sera d'en arriver à des décisions consensuelles qui garantiraient un processus électoral inclusif et transparent. 

Monsieur Serigne Cheikh Omar Seck, chargé des relations extérieures de poursuivre : la fédération exhorte tous ses membres à organiser à travers le pays des séances de lecture du Saint Coran dans tous les daara, à compter de ce vendredi 30 Juin 2022, dans le but d'implorer le Tout puissant Allah de protéger le Sénégal...
Mardi 28 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :