Tamba/8e édition JNE: «Le potentiel existe, mais le vrai défi reste une exploitation exhaustive de toute la chaîne de valeur» (Macky Sall)


Face aux éleveurs venus des quatre coins du pays, le chef de l'état, Macky Sall, s’est réjoui de la tenue à Tambacounda de la célébration  de la journée nationale de l’élevage. Une région cosmopolite «qui regorge d’énormes ressources pastorales et constitue la principale zone de repli du cheptel transhumant» a dit Macky Sall.

Ainsi, dira-t-il  «le potentiel existe, mais le vrai défi reste une exploitation exhaustive de toute la chaîne de valeur d’où la pertinence du thème de cette édition qui porte sur : Modernisation et Intensification des systèmes d’élevage pour une compétitivité des chaînes de valeur animales et la souveraineté alimentaire». Ainsi, ajoutera le chef de l’état «face aux nombreux défis climatiques, sanitaires, économiques et sécuritaires, ce thème interroge notre capacité à agir positivement sur toute la chaîne de valeur ; de l’approvisionnement à la commercialisation, en passant par la production, le développement des ressources humaines et la mise en place d’infrastructures de qualité.» Voilà qui doit justifier le renforcement des synergies et collaborations entre toutes les structures en charge de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Foresterie, de l’Hydraulique rurale, ainsi que tous les autres acteurs impliqués, selon Macky Sall.

Le chef de l’état est aussi revenu sur la pertinence des orientations des travaux préparatoires à cette journée qui mettent l’accent entre autres sur l’adoption du code pastoral, l’implication des collectivités territoriales dans la gestion des espaces pastoraux et le financement du secteur, la capacitation des acteurs, la création de zones d’aviculture dédiées en particulier à des fermes de reproducteurs et enfin au développement optimal des filières porcine et apicole.

Selon le président de la République, la matérialisation de ces orientations permettra «un renforcement de la modernisation de notre élevage qui contribuera plus efficacement à la prise en charge des enjeux liés à la souveraineté alimentaire, tel que programmé dans le Plan d’Action accéléré et ajusté (PAP 2A) pour la période 2021-2023.» Cependant pour y arriver, Macky Sall estime qu’une attention particulière doit être accordée à la préservation de nos écosystèmes naturels, notamment à travers la lutte contre les feux de brousse, la protection des points d’eau, l’insertion harmonieuse des activités économiques et une bonne cohabitation entre éleveurs et agriculteurs. Voilà qui selon le chef de l'État, justifie l’adoption en conseil des ministres, du Projet de loi portant Code pastoral, qui au terme de son approbation viendra renforcer les instruments de notre politique en matière d’élevage.   Mais aussi et surtout le Programme national de Développement intégré de l’Elevage au Sénégal (PNDIES), financé à hauteur de 50 milliards de FCFA, qui selon Macky Sall «participera à la modernisation du secteur. Il permettra en effet de renforcer la santé animale, la production de cultures fourragères, l’amélioration génétique, l’intensification bovine et ovine ainsi que la réalisation d’infrastructures dédiées».
Jeudi 29 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :