TOUBA CÉLÈBRE BAYE LAHAD / Vie et œuvre du bâtisseur revisitées - In extenso : Le témoignage de Me Madické Niang !

Touba se rappelle ce mardi 24 Mai 2022, de Serigne Abdoul Ahad Mbacké. Le troisième Khalife de Touba est venu au monde en 1914 à Diourbel avant de tirer sa révérence le 19 juin 1989. Il fut Khalife de Touba en 1968 suite au rappel à Dieu de Serigne Fallou Mbacké. Son verbe et sa capacité à savoir tenir un langage de vérité n’importe où, en tout temps et à tout le monde, restent des éléments particuliers qui fascinent chez l'homme.
Dakaractu vous propose in-extenso le témoignage de Me Madické Niang...


Hommage à Serigne Abdoulahad Mbacké Ibnou Khadimou Rassoul

Nous avons la faveur d’Allah pour encore célébrer le maggal dédié à Serigne Abdoul Ahad MBACKE, Ibnou Khadimou Rassoul, le Batisseur. La Mouridya se souviendra toujours avec affection et admiration de cette figure des plus distinguées de son histoire : le soufi, le réformiste, l’homme de Dieu, le vaillant guide religieux le sabre de l'Islam que les Mourides pleurent encore.

Lumière placée par Serigne Touba, devant la Mouridiya pour continuer à éclairer la voie qu’il a tracée dans le seul dessein de guider l'humanité vers le Tout puissant, Baay Lahad, pour ceux qui l’aimait comme un père, a marqué son époque par sa droiture, sa prestance, son engagement pour ses convictions mais surtout la profondeur de sa determination pour rendre grâce à Allah.

Plaçant son amour, sa confiance et son 
espoir uniquement et entièrement en Serigne Touba, Serigne Abdoul Ahad a instauré une révolution des mentalités. 
C’est avec lui que les intellectuels formés à l’école occidentale ont assumé sans réserve ni ostentation leur appartenance à la mouridiya en introduisant dans tous les milieux la vêture originale mouride, à travers le Baay lahad, que les Étudiants Mourides devenus Hizbut Tarqiyah ont popularisé à travers le monde. Ayant eu la chance d’être parmi les membres fondateurs de ce mouvement, nous recevions de lui à chaque ziara les enseignements de Serigne Touba ainsi que les vertus de la rigueur, de la foi et de la soumission totale à Allah(SWT). Notre admiration et notre affection à son égard étaient sans limite. C’est ainsi qu’il constituait, pour nous, une référence suffisante pour faire face aux défis de ce monde.
Sous son Khalifa, le Mouridisme a commencé à rayonner à travers le monde.

Avec des érudits de la trempe de Serigne Saam MBAYE, il a entrepris les travaux de traduction en plusieurs langues des écrits de Serigne TOUBA qui ont permis au monde de découvrir en lui une mer de savoir et un exemple de piété. 

Ce travail intellectuel a été parachevé avec la construction de la bibliothèque de Khadimou Rassoul : la plus grande bibliothèque en Afrique dédiée au Coran et à ses dérivés : la sunnah, les khassaids et les autres écrits des soufis.
Je voudrais aussi souligner que c’est la Conférence tenue à l'Unesco sur le Mouridisme, sous son égide, qui a ouvert le Mouridisme au monde et le monde au Mouridisme. Symbole ne pouvait être plus éloquent que ce soit en plein Paris, Capitale du Pays qui a tant œuvré pour faire disparaitre Serigne Touba, que le Mouridisme a signé son entrée dans la scène des monuments historiques de l’humanité.

Et je ne peux pas ne pas rappeler la Semaine Culturelle sur le Mouridisme organisée à Dakar par l’UCM qui a rassemblé, sous son Khalifat, les plus grandes sommités de la Ummah. Il me revient cette déclaration d’un éminent Professeur de l’Université d’Al Azhar qui se disait émerveillé par Serigne Touba en ce sens que beaucoup de grands soufis ont été déconnectés du monde au point que certains en ont perdu la vie et/ou la raison alors que lui proclamait sereinement que c’est le Tout Puissant qui lui a désigné le Prophète (SAW) comme étant la voie qui lui permettait de pouvoir obtenir ses faveurs et le Prophète satisfait de lui l’a remmené auprès de son créateur dont les bienfaits son infinies. Il avait poursuivi pour relever qu’il est subjugué par la forte proximité qui existe entre Serigne Touba, le Prophète Mouhamed (SAW) et Allah (SWT). Je n’abandonnerais jamais mes recherches pour rééditer les conclusions de cette semaine culturelle afin d’en faire profiter l’humanité.

Il me plait aussi de rappeler que c’est avec Cheikh Abdoul Ahad que la prestance et la Capacite de la Grande Mosquée de Touba ont été multipliées renforçant la position de cette œuvre gigantesque comme la plus grande mosquée d’Afrique noire.
Avec Cheikh Aboul Ahad, la voirie de Touba et l’hydraulique de Touba ont connu une évolution fulgurante dans un rythme de croissance qui jamais n’a plus été égalée.

L’Université de Touba, dont la construction est en voie d’achèvement, sous l’impulsion de Serigne Mountakha Ibnou Serigne Bachir, Khalife général des Mourides a été une initiative de Serigne Abdoul Ahad. 

Nous pouvons le dire sans ambages, Cheikh Abdoul Ahad, ne fut pas seulement un guide religieux pour le Mouridisme mais bien au-delà une voix intelligible pour toute la Oumah Islamique. Il était le défenseur des grandes causes et le porteur de grands messages. 

Fort heureusement, depuis sa disparition, ses fils et particulièrement son valeureux Khalife Serigne Sidy Mbacke, entretiennent avec hauteur et bonheur la flamme de son héritage.

Qu'Allah par Sa lumière étincelante éclaire pour toujours la demeure céleste de Baay Lahad et illumine notre monde par sa grâce.
Mardi 24 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :