Sénégal : Deux jours après le lancement de Free, un franco-américain accuse Orange de complicité d'arnaque sur ses offres.


Fabrice Dangany! C'est le nom du citoyen franco-américain qui a fait face à la presse ce jeudi 2 octobre à son domicile, aux Almadies, pour dénoncer ce qu'il qualifie de complicité de Orange Sénégal sur les tentatives d'arnaque dont il a fait l'objet de la part de tierces personnes.

À l'en croire, il a failli être victime à trois reprise d'opérateurs aux méthodes peu catholiques qui l'appellent pour lui rappeler des factures qu'il n'aurait pas encore payées. 

Excédé par ce qui semble être un harcèlement, Fabrice Dangany a décidé d'ébruiter le manège de ces agents qu'il croit être de connivence avec Orange, sans pour autant donner une moindre preuve de ce qu'il avance. 
Tout au plus, relève-t-il une ressemblance entre les voix des opérateurs de Orange et des personnes qui ont tenté de l'arnaquer.

Dangany dit avoir saisi l'opérateur de téléphonie pour les alerter, mais sans obtenir gain de cause. Il promet de porter le combat de tous les citoyens sénégalais « désabusés » par Orange et a même promis de déplacer le « combat » en France où « je pourrai faire bouger les choses ».

Interpellé sur la coïncidence on ne peut plus troublante entre sa sortie et le lancement d'un opérateur concurrent de Orange au Sénégal, Fabrice Dangany nie catégoriquement être lié de près ou de loin à Free. « Je ne savais même pas qu'un autre opérateur s'est installé au Sénégal », argue-t-il.
 
Un argument qui ne convainc que Fabrice Dangany, d'autant plus qu'il ne s'est attaqué qu'à Orange alors que les malfaiteurs utilisent les services de tous les opérateurs pour gruger les consommateurs.

Qu'à cela ne tienne, il se dit déterminé à faire ce qu'il faut pour que des de tels actes cessent. Il s'en est aussi pris au consulat de France. Celui-ci est accusé de s'enrichir sur le dos des demandeurs de visas. Selon Fabrice Dangany, tout refus de visa doit s'accompagner de remboursement des frais de dépôt.
Conscient qu'il porte un combat qui peut le mettre en mal avec les autorités sénégalaises, Fabrice Dangany assume et assure qu'il est prêt à payer ce qu'il faut pour mettre fin à cette nouvelle exploitation qui ne dit pas son nom. 
Jeudi 3 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :