Sécurisation des titres de transport : Macky Sall met Capp Karangë en piste et gâte les transporteurs


Son Excellence, M. Macky Sall,  le Président de la République du Sénégal, a présidé ce vendredi 03 août 2018 la cérémonie de lancement des nouveaux documents de transports routiers et plaques d’immatriculation sécurisés suivie de  la remise de clés de 70 taxis de l’aéroport internationale Blaise Diagne, et 72 véhicules gros porteurs dans le cadre du programme de renouvellement du parc automobile Sénégalais. 



Le projet

Pour relever le défi de la croissance, le Sénégal doit disposer d’infrastructures structurantes mais aussi de services de transport aux meilleurs standards internationaux. La sécurité et la sûreté des transports routiers sont au cœur de ces enjeux. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé d’agir directement sur les facteurs d’accident pour réduire le nombre de victimes sur les routes du Sénégal. 

L’objectif du projet est de mettre un terme : 

    Aux fraudes liées à la non sécurisation des supports utilisés pour la production des documents de transport ;
    à l’absence d’interconnexion des différentes structures entraînant d’importantes pertes de recettes pour l’Etat ;
    à l’inexistence d’un dispositif de centralisation et de vérification de l’intégrité des données ;
    à l’impossibilité de produire des statistiques fiables et à temps réel.



Acteurs du projet

Après un appel d’offre international pour une délégation de service public de dix (10) ans,  le groupement GEMALTO/FACE TECHNOLOGIES  a été retenu. 
Avec les agents de la Direction des Transports Routiers, le groupement va procéder au renouvellement de l’ensemble des documents de transport routier et la ré-immatriculation du parc automobile. 

Innovations 

Le Sénégal va disposer d’un des systèmes les plus modernes au monde. Typiquement, les nouveaux supports sont dotés de puces multiplicatives pour la gestion des données liées aux véhicules et aux conducteurs, avec une authentification forte des usagers par la biométrie. 
Plus spécifiquement, pour le permis de conduire, il est introduit  le groupe sanguin. Par ailleurs, la plaque d’immatriculation, avec son numéro d’identification unique, suivra le véhicule le long de son cycle de vie. Ainsi, le contrôle routier sera facilité et fiabilisé par l’équipement des forces de défense et de sécurité en terminaux de lecture des documents de transport.

Les documents de transport

Sont concernés : la carte grise et les plaques d’immatriculation, les autorisations de transports et le permis de conduire. Pour rappel, il y a de cela une semaine, monsieur Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre des Infrastructures, du Transport Terrestre et du Désenclavement procédait à  l’inauguration du nouveau site de la Direction des Transports Routiers, à Hann. C'est dans cette continuité que, ce vendredi 3 août,  S.E. M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal a inauguré les services de la Direction des transports routiers et, plus concrètement, du projet CAPP Karangë.  

Les 70 taxis Aibd 

L’Etat du Sénégal, dans le but de répondre efficacement aux besoins de déplacements des usagers du nouvel Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) a déployé un système de transport par taxis. Pour assurer l’organisation et la réglementation de ces taxis urbains au niveau de l’AIBD, une commission en charge de la délivrance, du renouvellement et du retrait des autorisations d’exploitation a été mise en place, conformément à l’arrêté interministériel N° 21680 du 06 Décembre 2017. 
Cette commission, coordonnée par la Direction des Transports Routiers (DTR) et le CETUD, est composée de membres représentant les entités de l’Etat impliquées dans la gestion de l’infrastructure aéroportuaire et des responsables de GIE de taxis. L’objectif poursuivi est d’assurer la desserte de l’AIBD dans des conditions réglementaires et sécuritaires, à la satisfaction des clients tout en garantissant la rentabilité financière de l’opération. 

Un accompagnement de ces opérateurs de transport pour le renouvellement de leur parc est effectué par le CETUD qui vient d’initier une deuxième opération portant sur soixante-dix (70) véhicules neufs. Au total, ces derniers vont disposer d’une centaine de taxis neufs par le mécanisme de crédit-bail, selon les conditions suivantes :
•    Apport personnel : 1 500 000 FCFA
•    Montant du crédit : 4 000 000 FCFA
•    Durée du prêt : 30 mois
•    Mensualité de remboursement : 185 727 FCFA y compris l’assurance.
Le volet Renforcement des capacités est également pris en compte par des sessions de formation et de sensibilisation qui vont porter, entre autres, sur la sureté aéroportuaire, la sécurité routière, le secourisme. 

Les 72 véhicules gros porteurs 

Le parc des gros porteurs au Sénégal est estimé à quelques 35 000 véhicules. Parmi ces véhicules, 29 000, soit près de 79%, ont plus de vingt ans. Face à cette situation, l’Etat du Sénégal a décidé d’encadrer le programme d’acquisition de 3000 gros porteurs. 
Ce programme est une initiative privée à travers une forme de partenariat public privé dans le sous-secteur des transports routiers avec une garantie de l’Etat du Sénégal.  
Il lie la coopérative nationale des transports de marchandises CNETM, la société marocaine RYAD MOTORS, et la Banque nationale pour le Développement économique (BNDE).

Ce programme a démarré en février 2016  avec la réception d’un premier lot de 73 camions. Ces 72 véhicules constituent le second lot. 

Le programme a pour objectif : 
-    l’amélioration de la compétitivité des entreprises du sous-secteur à travers une plus grande rentabilité de leurs opérations ; 
-    la professionnalisation des acteurs, grâce à l’accent mis sur la formation ;
-    la réduction de la surcharge à l’essieu ; 
-    la réduction de la pollution due aux émanations de gaz toxiques ; 
-    la création de quelques 5000 emplois directs, 1000 emplois indirects et des milliers d’emplois  induits.
Vendredi 3 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :