Sanction des cliniques privées : l’ACPS interpelle directement Macky Sall et Marie Khémesse Ngom


Des tarifs datant de 1983 reconduits, 11 cliniques sanctionnées pour le moment, près de 200 millions de francs CFA d'amende. L’Association des cliniques privées du Sénégal interpelle l'opinion nationale et déplore la procédure entamée par le ministère du commerce. En effet, ces dernières, en cette période où elle se relèvent péniblement de la Covid-19 qui a frappé tous les secteurs, ne sont pas au bout du tunnel.
« Nous comprenons parfaitement qu’un secteur aussi sensible que le nôtre soit régulé et surveillé, mais nous estimons que ces initiatives du ministère du commerce sont inopportunes et vont à coup sûr, déstabiliser le secteur privé de la santé déjà fort éprouvé », a déploré le Dr Seynabou Ba.

Face à cette situation qui, selon l'association, pourrait être contre-productive par rapport aux objectifs de l’État de relever le plateau technique médical sénégalais, l’ACPS marque son désaccord et invite le chef de l’État à les accompagner et à réviser les directives qu’il a données pour la tarification du secteur et son assainissement, afin que les gens sachent qu’il ne s’agit pas seulement de verbaliser les cliniques sur un tarif de 1983.

Au-delà de la tarification, ils attendent aussi du président un soutien et de l’écoute par rapport aux attentes du secteur privé.
Mercredi 29 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :