Saisie de plus de 5 tonnes de cocaïne en France et en Allemagne, en provenance d’Uruguay : le Directeur des douanes, Enrique Canon démissionne...


Vendredi 02 août, le directeur des douanes uruguayennes a rendu le tablier. Cette démission intervient après des saisies répétées de drogue dure, notamment de la cocaïne, en Europe, en provenance d’Uruguay.

La première saisie a été opérée en France, à bord d’un jet privé venant d’Uruguay. L’avion transportait 603 kilos de cocaïne découverts à l’aéroport de Mulhouse-Bale.

Deux mois plus tard, une saisie record a eu lieu au port de Hambourg, en Allemagne. La quantité de 4.5 tonnes de cocaïne a été découverte dans un conteneur transporté par le navire Grande Benin de l’armateur italien, Grimaldi Lines. Dans le manifeste, il était inscrit que c’est du soja qui était dans le conteneur. En lieu et place, la douane allemande a trouvé 211 sacs noirs dans lesquels étaient bien rangés au total 4200 blocs de la drogue mortelle d'une valeur estimée à 1 milliard d'euros. La marchandise chargée depuis Montevideo, en Uruguay, devait être livrée à Anvers, en Belgique où le navire Roro Grande Benin était attendu le 17 juillet. 

C’est l’affaire de trop qui aura décidé le chef de la douane uruguayenne à démissionner. La faiblesse des contrôles des services de douane sous son autorité a été mise à nu par ces deux découvertes.

L’Uruguay est l’un des rares pays de l’Amérique du Sud à ne pas produire de la cocaïne, mais depuis quelques années, c’est une voie utilisée par les narcotrafiquants pour transporter leur marchandise vers le continent européen. 
Jeudi 22 Août 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :