SERIGNE MODOU MBACKÉ : " À Touba, la politique offre une tribune où il est possible d'insulter, de calomnier et de se défouler sur d' honnêtes gens et de manquer de respect aux Chefs religieux '


Serigne Modou Mbacké, fils de Serigne Moustapha Ndiatté est particulièrement dégoûté par '' cette manière de faire de la politique à Touba. '' Câblant Dakaractu, le chef religieux trouve '' complètement révoltant que des gens, pour se faire un nom, n'hésitent pas à  déverser des insanités sur leurs prochains, les calomniant, les insultant, leur manquant de respect. '' 
Loin de vouloir jouer au moralisateur, le jeune chef religieux donne en exemple cette manie qu'ont les politiciens de se dire des insanités à travers les réseaux sociaux, de s'insulter et surtout d'insulter les chefs religieux juste parce que ces derniers auraient des accointances avec le régime en place.  '' Quand on en arrive à voir des gens battus et filmés pendant qu'ils reçoivent les coups, c'est parce que la situation est  devenue absolument grave '', dira-t-il.

Le fils du Porte-parole du Khalife de Darou Khoudoss de signaler que le Président Macky Sall est d'ailleurs victime de ce comportement déshonorant de la part de certains de ses lieutenants. '' Ces défaites sont en partie dues à ce genre de situation. Parce qu'en réalité, Macky ne devrait pas souffrir pour remporter les élections à Touba au vu de ses innombrables réalisations. Rien que l'autoroute Ila'a Touba suffit comme argument politique. ''

Se considérant comme étant l'un des souteneurs les plus acharnés du régime Sall, Serigne Modou Mbacké Ndiatté ne manquera pas d'afficher toute sa déception de savoir que la commune de Mbacké, elle,  se morfond dans une léthargie indescriptible. '' Autant à Touba, remarque-t-il,  c'est la guéguerre qui fait sombrer la mouvance présidentielle, autant à Mbacké-commune c'est l'absence d'un leadership fort qui fait défaut. Il y a un vide politique écœurant. Les leaders politiques présents sont en panne d'arguments et manquent de personnalité capable de justifier ce leadership qu'il veulent revendiquer. La politique est une science qui requiert de la part de celui qui la pratique une certaine intelligence, une perspicacité d'idées. L'argent n'est pas un argument. ''

Serigne Modou Mbacké de déplorer, en outre, du débat entretenu par certains Sénégalais qui fouillent dans les croyances religieuses des candidats déclarés à la présidentielle. Il n'est pas obligatoire de savoir si le Président est un mouride, un Tidiane ou encore je ne sais quoi. Nous avons besoin d'un Chef d'État soucieux du bien-être des populations. Quoiqu'on puisse dire,  on n'a pas grand chose à reprocher au président Sall. Il  mérite véritablement d'avoir un deuxième mandat. ''

Interpellé sur l'affaire Karim Wade, Serigne Modou Mbacké souhaitera que l'indépendance de la justice Sénégalaise soit un principe intangible dans et au dehors du Sénégal.
Lundi 26 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :