SANTÉ / Variole du Singe : « Cette pathologie fait état de découvertes récentes, principalement chez les homosexuels » (Dr Mamadou Ndiaye Sy)

De son nom scientifique « l’hortopox virose », cette maladie, plus connue sous le nom de « variole du singe », est un virus apparenté à la variole que l’on connaissait jadis. Cette pathologie connue dans certaines zones jugées endémiques comme l'Afrique de l'Ouest et du centre, est aujourd'hui détectée dans d'autres zones qui ne le sont pas, comme l’Europe et l’Amérique du nord principalement dans 12 pays. D'ailleurs, 92 cas confirmés et 28 cas suspects sont détectés, des chiffres récents datant du 21 mai qui ont été donnés par l’OMS. Et même si pour le moment aucun cas n'est encore enregistré en Afrique, l'heure est à la prévention et la sensibilisation. Dakaractu a effectué un entretien avec le Dr Mamadou Ndiaye Sy pour voir un peu plus clair sur ce nouveau variant de la variole.


Variole du Singe, les signes d’alerte…

Au début, cette maladie se manifeste essentiellement par un excès de fièvre, des maux de tête ou céphalées, des douleurs thoraciques et des accès d'hémopathie c’est-à-dire le gonflement des ganglions au niveau de certaines parties de l'organisme. Ensuite si la maladie évolue, on constate une éruption cutanée. En effet, c'est des vésicules, des légions cutanées qui apparaissent surtout au niveau du visage, sur les paumes de la main, et les pieds. Et progressivement dans tout l'organisme…

Mode de transmission…

La variole du Singe est une maladie qui est principalement transmise à l'humain par des animaux infectés, mais aussi elle est transmise secondairement, d'un être humain à un autre par des contacts à travers les lésions. La manipulation d'objets souillés ou de vêtements qui contiennent des sécrétions constitue aussi des vecteurs de transmission de cette pathologie. L’homme peut aussi écoper cette maladie en consommant de la viande crue de certains animaux de la brousse comme les rats, les écureuils, les singes, les souris…

Une maladie de plus en plus détectée chez les gays…

Tel que l’informent beaucoup d'articles sur la toile, Dakaractu a aussi interpellé le Dr Ndiaye à propos de cette affirmation. Ce qu’il a d'ailleurs confirmé.
Il précise que dans le cadre de la surveillance épidémiologique, c'est une maladie qui peut toucher toute personne. Mais effectivement, les informations reçues font état de sa découverte chez des groupes particuliers. Cependant, « pas exclusivement, mais principalement »…
Mardi 24 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :