QUINZAINE NATIONALE de LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : "Des espaces de dialogue doivent être aménagés pour permettre aux populations de dire non". (Ndèye Seynabou Ndiaye Diakhaté, Ofnac)


La salle des fêtes de la ville de Rufisque a abrité la commémoration de la Journée Internationale de lutte contre la corruption et le lancement de la quinzaine nationale. Cette manifestation qui a vu la participation de plusieurs sommités, a été présidée par la présidente de l'Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption, Seynabou Ndiaye Diakhaté. Cette présente édition a pour thème : ‘’Votre droit, votre rôle : dites non à la corruption’’. L’évènement est initié par l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC). Mme Diakhaté, la présidente de ladite structure, a tenu à rappeler que le Sénégal, conscient des effets négatifs de la corruption sur la croissance économique, la distribution des richesses, la justice et la cohésion sociale et dans l’optique de protection des droits économiques, sociaux et culturels, a entrepris des actions tendant à l’éradication de ce phénomène mondial auquel aucun pays ne peut prétendre s’affranchir totalement. En raison de son caractère sournois et complexe, la corruption constitue une sérieuse problématique, dira-t-elle. "Chaque personne, à quelque position qu'elle se trouve, a un rôle à jouer afin de promouvoir la résilience... Pour y parvenir, des systèmes, des mesures et des espaces de dialogue doivent être aménagés pour que les populations puissent s'exprimer et dire à haute et intelligible voix : non à la corruption...", fera-t-elle savoir.
En tant que paramètre de la lutte, la convention des Nations Unies souligne la nécessité des gouvernements d'initier une politique efficace de lanceurs d'alerte. L'Ofnac est dans cette dynamique, selon toujours Seynabou Ndiaye Diakhaté. C'était lors de son allocution à cette cérémonie de lancement qui a eu lieu à l’hôtel de ville de Rufisque.
Jeudi 9 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :