Publi-reportage / Législatives 2022 : Le Mouvement "Valeurs" d’Oumar Boun Sylla en roue libre à Louga


C’est avec fierté et plaisir que nous avons choisi de nous ranger désormais derrière le président Macky Sall. Et pour cause, nous avons acquis la pleine conviction que ses projets pour le Sénégal font de lui le meilleur Président africain". C’est du moins la position affichée par le Dg de Dakar Dem Dikk, Oumar Boun Sylla et membre de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) qui explique son choix par le fait que "c'est sous le magistère de Macky Sall que le Sénégal a écrit les plus pages de sa politique diplomatique, économique et infrastructurel. Une excellente vision traduite, explique-t-il, en actes qui a fini de les convaincre, lui et ses hommes à rejoindre les rangs de la mouvance présidentielle et à travailler en direction de la cible des primo-votants, c'est-à-dire, les jeunes nouvellement inscrits sur les listes. 
Il en va de même, poursuit-il, pour les femmes qui sont leurs épouses et leurs mères. "De braves dames très courageuses qui ont besoin d’être aidées et soutenues. Un autre groupe avec lequel il compte aussi travailler est composé de fidèles partisans du président à Louga qui abattent un excellent travail", a-t-il précisé. Pour dire simplement, selon lui, "que rien ni personne ne pourra les empêcher de s’engager derrière le Président Macky Sall. Surtout que, pour eux, le Président de la République est le meilleur président qu’ils ont connu. « Quand je rencontre mes amis des kenyans et éthiopiens, ils me posent souvent la question de savoir pourquoi le Sénégal ne peut-il pas avoir ses propres avions? Et à chaque fois ma réplique est de leur signifier que "le Chef de l'État nous a dotés d’une flotte d’avions de dernière génération". Mieux, poursuit-il, après la catastrophe maritime que le Sénégal a connue avec le naufrage du Joola, le Président Macky Sall amené deux nouveaux bateaux pour les passagers et trois autres pour le transport des marchandises. "En Casamance, j’ai été le conseiller juridique du ministre des infrastructures. Et à l’époque la plupart des routes, les pistes de désenclavement, les ponts ont été construits. Même le plus long pont de la région a été construit pour permettre à nos frères casamançais de se déplacer avec toutes les commodités à travers le pays. Surtout qu’à l’époque, le trajet Casamance-Dakar relevait d’un véritable parcours du combattant. C’était la croix et la bannière. S’agissant du projet autoroutier, Oumar Boun Sylla de rappeler que "s’il a démarré sous le magistère du président Abdoulaye, c’est à Macky Sall qu’est revenu la phase de finalisation. Quid du TER et du BRT, des projets auxquels personne ne croyait? " 
Là aussi, le Dg de Dakar Dem Dikk est sans équivoque. "Ils sont sortis de terre et sont devenus une réalité. Le Sénégal est bien sur la pente de l’émergence, pour nous, c’est l’occasion de tendre la main à tout le monde pour qu’on puisse travailler ensemble. Pour nous, le mouvement valeurs, depuis des jours on fait dans la proximité. Tout Louga peut témoigner de la campagne de proximité que nous déroulons. Nous avons visité tous les quartiers de la ville dans la journée d’hier et jusque tard dans la nuit, précisément à quatre heures du matin. Aujourd’hui, des gens comme Malick Sow, une personne que je n’ai jamais connue, a rejoint le mouvement valeurs tout comme Gora Touré, Leyti Samb et Ousmane Ba. Un mouvement d’enseignants sous la conduite de Mr Seck est également venu rejoindre le mouvement "Valeurs", a-t-il tenu à faire remarquer. 
Vendredi 29 Juillet 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :