Procès en appel du maire de Dakar: L'agent judiciaire de l'Etat réclame 6 milliards 800, Me Ousmane Sèye et Baboucar Cissé taclent Khalifa Sall


Procès en appel du maire de Dakar: L'agent judiciaire de l'Etat réclame 6 milliards 800, Me Ousmane Sèye et Baboucar Cissé taclent Khalifa Sall
C'est parti pour les plaidoiries du procès en appel de Khalifa Sall. C'est l'agent judiciaire de l'Etat qui a ouvert le bal en demandant au président de la Cour d'appel d’infirmer la décision du premier juge quant au bien-fondé de la partie civile de l'Etat du Sénégal. Pour Antoine Diome, c'est d'autant plus pertinent que ce sont les fonds de l'Etat du Sénégal qui ont été détournés par le maire et ses collaborateurs. A cet effet, il réclame une réparation du préjudice matériel de 1 milliard 800 millions F Cfa subi par l'Etat du Sénégal. En outre, l'Aje demande une réparation morale de 5 milliards F Cfa. 
Me Ousmane Sèye prend le relais et cloue au pilori Khalifa Sall qui, à travers une déclaration envoyée à la presse ce jeudi, a déclaré sa candidature à la présidentielle non sans tancer la justice. Selon l'avocat de l'Etat du Sénégal, cette déclaration ne peut avoir une incidence sur la procédure en cours. Estimant que les avocats de la ville de Dakar sont de connivence avec les prévenus, Me Ousmane Sèye souhaite le rejet de leur demande de constitution de partie civile qu'il considère comme une forfaiture. 
Sur un ton ironique, un autre avocat de l'Etat du Sénégal a fustigé le refus de Khalifa Sall de comparaitre. Pour Me Baboucar Cissé, puisque c'est de lui dont il s'agit, le maire de Dakar s'est tout simplement dérobé là où l'un de ses plus proches collaborateurs, en l'occurrence Mbaye Touré, a affronté la cour tout seul. Selon la robe noire, le directeur administratif et financier a honoré son nom de famille en procédant ainsi.
Vendredi 27 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :