Procès Ahmed Aidara: une procédure judiciaire « inéquitable » dénoncée par le pôle d’avocats du maire de Guédiawaye


En prison, accusés de « participation à un groupement non armé » et d’avoir participé également à une manifestation interdite, le maire Ahmed Aidara avec les huit autres prévenus font face ce matin au juge du tribunal de grande instance de Guédiawaye. Après 15 jours de détention, ils attendent que l’institution judiciaire se prononce sur leur cas.
Devant les 9 prévenus, le juge, pour y voir plus clair sur le dossier, estime avoir lu des pièces qui auraient une relation avec la situation qui a conduit à l’arrestation de Ahmed Aidara et Cie. Il s’agit d’une demande d’autorisation de manifestation adressée au préfet de Guédiawaye le 13 juin 2022 par la section de la coalition Yewwi Askan Wi de Guédiawaye.  La réponse du préfet a été défavorable après l’énumération de plusieurs critères non respectés par les demandeurs.
Le pôle d’avocats de Ahmed Aidara, par la voix de Demba Ciré Bathily et Me Bamba Cissé a dénoncé cette procédure qui a permis au juge de se procurer, en dehors de l’audience, ces pièces qui n'ont par ailleurs, aucun lien avec les faits qui sont reprochés à leurs clients. Par contre, pour eux c’est au parquet de disposer de ces pièces. Mr Thioye, dans le même sens que ses confrères dénonce une procédure inéquitable.
Le procès se poursuit présentement devant un public composé de proches du maire et des autres prévenus.
Lundi 27 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :