Préservation du domaine national : Énième plaidoyer de membres de la Société civile pour une meilleure régulation du foncier agricole.

Le Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal (CRAFS) refuse de rester silencieux face à l’accaparement des terres à usage agricole.


Il reste ainsi sur sa position visant à préserver le domaine national, en particulier les terres à usage agricole, qui doivent « rester un patrimoine national non cessible pour l’intérêt des communautés présentes et futures ».

Le sol appartenant à l’État ne doit faire l’objet ni d’une immatriculation, ni d’une privatisation, ni d’aucune forme de marchandisation, si l’on en croit les membres du CRAFS. Ils invitent l’État à prendre des mesures visant à mieux réguler l'accès aux terres agricoles face aux appétits des sociétés d'investissement. 
Samedi 22 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :