Pour une modique somme de 12 000 francs : le courtier Fodé Keïta poste le numéro d'un de ses clients dans un site pornographique.

Deux ans d'emprisonnement dont 6 mois ferme, c'est la peine infligée à Fodé Keïta courtier de profession. Poursuivi pour diffusion d'écritures contraires aux bonnes mœurs et extorsion de fonds au préjudice de deux jeunes filles, le prévenu a fait face au juge du Tribunal des flagrants délits ce mardi 24 mai 2022.


Téméraire et sans vergogne, ce sont les qualificatifs qu'on peut donner à ce jeune homme, courtier de profession. Et Fodé Keïta l'a payé cher. En effet, pour se venger de ses clientes qui n'ont pas voulu lui donner sa commission, il a eu l'audace de poster le numéro d'une de ses clientes du nom de Adama dans un site pornographique qu'il a associé à une image de femme nue.

Ainsi, cette dernière a été contactée par des hommes qui lui proposèrent des parties de jambes en l'air. Comme si cela ne suffisait pas, le mis en cause a également proféré des menaces à l'endroit de la grande sœur d'Adama. Dénoncé à la police, le prévenu a été interpellé par les limiers. Attrait à la barre du tribunal des flagrants délits ce mardi 24 mai 2022, le prévenu Fodé Keïta a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Interrogé sur les faits, Monique Thiofane Dione déclare avoir contacté le prévenu via Facebook. "Il avait fait une annonce sur Facebook selon laquelle il disposait de chambres à louer. Par la suite, je l'ai appelé pour lui demander si la chambre était disponible, et il nous a donné le numéro du propriétaire. Quand nous avons contacté ce dernier, il m'avait demandé 2 mois de caution et nous avons traité directement avec lui", renseigne-t-elle.

Elle poursuit : "cette décision n'avait pas plu au prévenu qui nous a harcelé et n'arrêtait pas de nous appeler lorsqu'il a su que nous avions conclu la transaction avec le propriétaire. Il nous a demandé de lui donner une commission. C'est ainsi qu'il a pris le numéro de ma sœur qu'il a balancé dans un site pornographique". 

Placé sous mandat de dépôt depuis le 20 mai 2022, le mis en cause a fait savoir que les plaignantes l'ont trahi en traitant avec le propriétaire sans l'aviser. "Quand j'ai été au courant de cela, j'ai contacté Sophie Adama Dione qui m'a suggéré de traiter directement avec sa grande sœur pour qu'elle me rembourse ma commission. Mais en vain, c'est par la suite que j'ai publié le numéro de la plus petite Adama. J'avoue que j'ai pris sur le net l'image d'une femme qui ne portait pas de vêtements que j'ai postée avec le contact de cette dernière", dit-il.

Le parquet, en faisant son réquisitoire, a sollicité que le prévenu soit déclaré coupable des chefs d'accusation qui lui sont reprochés et de le condamner à 2 ans dont 6 mois ferme. 

Du côté de la défense, Me Babacar Mbaye sollicite une application extrêmement bienveillante de la loi. Quant à Me Abdoul Daff, les parties civiles ont fait ce que le prévenu devait faire en estant en justice. "Mon client a regretté son acte et promet de retirer le numéro une fois sorti de prison", a rassuré la robe noire. 

Finalement, le Tribunal après en avoir délibéré, a déclaré le prévenu coupable avant de le condamner à 2 ans dont 6 mois ferme. 
Mardi 24 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :