Paix et sécurité dans l’espace UEMOA : l’Afrique subsaharienne enregistre 48% du nombre total de décès dus au terrorisme.


À Dakar la capitale sénégalaise, s’est tenue la 5ème réunion du comité de haut niveau sur le chantier paix et sécurité dans l’espace UEMOA. À cet effet, cette rencontre avait réuni, des Ministres en charge des Affaires Étrangères, des ambassadeurs des 8 États membres, des Présidents de la Commission de l’UEMOA, de la BOAD, du CIP/UEMOA et du Gouverneur de la BCEAO pour discuter de la situation sécuritaire de la sous-région et de son avenir.

Évoquant dans son discours la situation sécuritaire de la sous-région, le ministre sénégalais des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur Madame Aïssata Tall Sall de rappeler que l’Afrique de l’Ouest est frappée de plein fouet par le terrorisme et l'extrémisme violent, le trafic d'armes, de drogues et d'êtres humains, le banditisme transfrontalier.

En effet, l’Afrique subsaharienne subit depuis plus d’une décennie des attaques terroristes qui rendent difficile la circulation des personnes, des biens et des services dans la zone UEMOA. L’exemple le plus récent, est l’attaque de Gaskindé à destination de Djibo dans  le nord du Burkina Faso le 26 septembre dernier qui a fait 37 morts et plus de 50 disparus. 

Selon l’Index mondial du terrorisme de l’Institut d’Économie et de Paix, les pays de l’UEMOA sont parmi les plus touchés par le terrorisme en 2022, et l’Afrique subsaharienne enregistre 48% du nombre total de décès dus au terrorisme, et c’est au Sahel que l’on compte les groupes terroristes à la croissance la plus rapide et les plus meurtriers. 


Face à ce phénomène croissant, la ministre des affaires étrangères sénégalais soutient que « l’expansion du terrorisme et de ses activités connexes, imposent d’améliorer davantage les capacités d’alerte et de réponse des États membres dans la prévention des crises et des conflits. »

De son coté, Abdoulaye Diop, le président de la commission de l’UEMOA, dans son propos conclusif, lors de la 5ème réunion du comité de haut niveau sur le chantier paix et sécurité dans l’espace UEMOA, affirme que « seule la détermination et la solidarité peuvent nous permettre de surmonter cette grave crise sécuritaire. Plus que jamais, nous devons être une UNION, consciente de sa communauté de destin »
Pour rappel, le Comité est composé des Ministres en charge des Affaires Étrangères, de la Sécurité et des Finances des 8 États membres de l’UEMOA, des Présidents de la Commission de l’UEMOA, de la BOAD, du CIP/UEMOA et du Gouverneur de la BCEAO.  
 
Vendredi 7 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :