PDF largue ses bombes : « On ne prétend pas être une solution et devenir finalement un problème. ...! »


Son passage hier à la mobilisation de la société civile a été l’élément déclencheur de son message poignant tenu ce samedi face à la presse. Le président du mouvement « Les Serviteurs » n’a pas mâché ses mots pour s’indigner de l’attitude de certains politiques qui se donnent trop de crédit et d’oublier que le plus important, reste la souveraineté du peuple sénégalais. C’est à la limite, selon Pape Djibril Fall, oublier ses priorités. « On ne peut pas prétendre être une solution pour le pays et devenir un problème », a-t-il soutenu. . Dans son intervention suite à cette scène de violence qu’il a vécue hier, le député non inscrit comme pour donner une « leçon politique » aux acteurs, laisse entendre sa voix. Le parlementaire de la 14e législature de faire savoir qu’en aspirant diriger un pays, comme le Sénégal "où le respect de nos dignitaires est une tradition, où les valeurs intrinsèques sont à sauvegarder et où, le legs de nos anciens doit demeurer une richesse, une posture différente de celle qu’on est en train d’assister dans ce pays, est plus que jamais obligatoire".

Poursuivant son propos,  Pape Djibril Fall persiste et signe que « ces acteurs qui se croient déjà au top niveau en politique, doivent apprendre encore ». C’est pourquoi, dira le député, qu’il est obligatoire de procéder à une formation dans les partis politiques. « On ne doit pas éduquer les militants dans la haine de l'autre, le rejet du discrédit sur nos guides religieux. Que personne ne fasse croire aux jeunes que pour obtenir le pouvoir, il faut les inciter dans la violence…", argue le parlementaire sans oublier de souligner l’exemple de l’ancien présidente Abdoulaye Wade qui n’a jamais voulu « prendre le pouvoir en marchant sur des cadavres ».

Pour sauvegarder les valeurs du Sénégal, Pape Djibril Fall appelle à se débarrasser de cet esprit rebelle et invite à une prise de conscience Quid des lendemains qui guettent le Sénégal : « Nous sommes un peuple, ne devenons pas une meute », a conclu le responsable du mouvement les Serviteurs.
Samedi 31 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :