Ousmane Sonko : « Le président compte modifier le Code pénal et le code de procédure pénale introduisant le mot terrorisme pour enclencher sa machine de répression contre l'opposition, les activistes... »


En conférence de presse express, les députés de l’opposition ont fait face à la presse pour alerter la population sur le projet de loi portant modification du Code pénal et du Code de procédure pénale. Ousmane Sonko, président de Pastef, explique le projet.
 
« Au-delà du recrutement de 6.000 éléments pour renforcer les forces de l'ordre et le limogeage du général Jean Baptiste Tine, un officier républicain, il a nommé ses hommes, il veut encore mettre en place une loi répressive pour mater les opposants, les activistes... Il se cache derrière le mot terrorisme pour faire passer la loi. De surcroît, lui et ses quatre mousquetaires veulent brûler le pays en instaurant cette loi », dénonce Ousmane Sonko. 
 
Revenant sur la loi, il révèle les changements faits. « Malheureusement, cette loi ne définit pas le mot terrorisme. Secundo, il a pris des infractions du code pénal encadrées par le code de procédure pénale qu'il définit désormais comme terrorisme », fait-il savoir.
Jeudi 24 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :