Oumar Syll : "Nous ne comptons plus élaborer des plans de travail sans impliquer les différentes parties prenantes"

Pour améliorer le modèle d'insertion des jeunes agripreneurs (Mija), l'organisation des nations unies (Fao) en collaboration avec l'Agence nationale pour la promotion de l'emploi des jeunes (Anpej), a organisé un conclave de trois jours avec les différents acteurs. À terme, cette stratégie va permettre de poser des jalons qui vont susciter une meilleure appropriation des jeunes bénéficiaires du projet mis en œuvre en milieu rural. Après une phase pilote, renseigne l'expert en emploi en milieu rural, Oumar Syll : "Nous voulons faire de ces jeunes, des entrepreneurs dans les chaines de valeur, de l'agriculture, de la pisciculture et de l'élevage". Et d'ajouter : " nous ne comptons plus élaborer des plans de travail sans impliquer les différentes parties prenantes. C'est la raison pour la quelle nous avons fait appel à tous les acteurs".


Jeudi 23 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :