Meurtre de sénégalais à l’étranger : « les blancs ne veulent plus des noirs dans leur pays (…) il faut que…» Ndèye Nar Thiam


Meurtre de sénégalais à l’étranger : « les blancs ne veulent plus des noirs dans leur pays (…) il faut que…»  Ndèye Nar Thiam
Le Mouvement « le partage guéstou askanwi. Mbolo moye dolé » avec à sa tête Mme Ndèye Nar Thiam a organisé son Assemblée Générale. Une occasion pour la présidente, vivant dans la Diaspora, de revenir sur les événements tragiques qui touchent nos concitoyens dans les pays Européens. Selon elle, il faut que les africains en général et les sénégalais en particulier apprennent à revenir au bercail pour investir dans leur pays, et que les autorités aussi établissent des politiques d’emploi favorables à tous.
« Le problème du meurtre des sénégalais est un fait nouveau. Moi je pense que les blancs ne veulent plus voir les noirs dans leur pays. Ils estiment que nous nous sommes accaparés de tous là-bas. Et vous voyez que les blancs eux même quittent leur pays pour rallier les nôtres. Nos pays renferment maintenant assez de ressources pour retenir les candidats à l’immigration sur place. Maintenant je conseille aux autorités d’aider ces jeunes avec des politiques de jeunesse adéquate » dira t’elle. Les européens viennent chez nous parce qu’ils savent que nous sommes l’avenir, a-t-elle rappelé. D’où cet appel pour que les ressources soient bien gérées.
Mme Thiam a par ailleurs décliné les objectifs de son mouvement qui selon elle, est pour la jeunesse.  Et pour une nouvelle prise de conscience.
« On est conscient que cette jeunesse a une part dans ce pays. Nous voulons leur faire comprendre que nous ne voulons plus qu’elle soit utilisée seulement à des fins politiques. Nous avons lancé un appel a tous les sénégalais épris d’une gouvernance sobre de nous rejoindre. Les gens doivent être conscients que c’est eux qui donnent le pouvoir. Nous devons venir en aide aux populations, aux agriculteurs etc. Ce pays a été béni par les hommes religieux, mais nous devons donc être des références. Maintenant il fait que cette jeunesse soit soudée parce que l’union fait la force. Nous n’allons plus accepter que l’on serve de chair à canon ».
 
Dimanche 18 Mars 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018