Messi répond à la provocation de Ramos: "La ch**** de ta mère"

Déjà défait à l'aller (1-3), le Barça a reçu une petite leçon de football de la part du Real Madrid en Supercoupe d'Espagne (2-0, Asensio, Benzema). Les hommes d'Ernesto Valverde ont subi la loi du plus fort hier soir dans un stade Bernabeu en pleine euphorie. Sans Ronaldo (suspendu), Bale, Isco et Casemiro au coup d'envoi, la Casa Blanca a une fois de plus démontré qu'elle était la meilleure équipe d'Europe actuellement.


On n'avait plus vu le Barça dominé de la sorte dans un Clasico depuis très longtemps. Les carences des Blaugranas sont encore apparues au grand jour face à l'ogre madrilène. Après la rencontre, Gérard Piqué n'a eu aucun mal à reconnaître la supériorité de l'adversaire.

"Pour la première fois en neuf ans, j'ai eu l'impression de me sentir inférieur au Real Madrid", a admis de manière très lucide le défenseur catalan.

Déjà dépassé par les évènements dimanche dernier au Camp Nou, l'international espagnol a connu à nouveau une soirée difficile dans l'axe de la défense. A sa sortie du terrain en début de deuxième mi-temps, les fans madrilènes n'ont pas manqué de le chambrer en scandant "Se Queda" ("Il reste"). Une référence à son fameux tweet annonçant que Neymar restait finalement au Barça et qu'il n'allait pas au PSG. La suite de l'histoire, on la connaît. Ce message maladroit risque de la poursuivre encore longtemps.

Et puisque Clasico rime avec polémique(s), les caméras espagnoles ont également capturé une provocation de Sergio Ramos, qui a refusé de rendre le ballon à Messi après une faute en sa faveur. "La Pulga" n'a pas apprécié le geste puéril du défenseur de la Roja, auquel il a répondu par "la concha de tu madre", que l'on pourrait traduire par "la ch*** de ta mère".

Au-delà des controverses, le chantier s'annonce titanesque pour Ernesto Valverde. Après la perte de Neymar, la direction catalane se doit impérativement de frapper fort sur le marché des transferts avant la fin du mercato. Coutinho et Dembélé sont cités avec insistance mais rien ne se concrétise pour l'instant. Et ce n'est pas l'arrivée de Paulinho, élu "pire joueur de tous les temps par les supporters de Tottenham" qui semble pouvoir inverser la spirale négative dans laquelle se trouvent les "Culès".
Jeudi 17 Août 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017