Mariage à tout prix : « Speed-dating » l’ultime solution pour les célibataires victimes de pression sociale.


Devenu très tendance au Sénégal durant ces dernières années, le mariage ne reflète plus l’image que l’on se fait généralement de la vie à deux.

Beaucoup de jeunes n’attendent plus de trouver leur âme-soeur et veulent se marier vaille que vaille. La question qui se pose alors est : pourquoi vouloir se marier à tout prix? 

Le problème se fait plus sentir du côté de la gente féminine car bon nombre de jeunes filles ressortent du collège ou du lycée, la tête pleine d’idées, d’ambitions et de rêves. Des rêves souvent piétinés par les réalités du pays, coutumes et surtout par la « Société ». Ce que veut la société prend alors le dessus sur ce que la personne veut. Ne pouvant plus supporter cette pression de la part de la société, les jeunes filles disent toutes « OUI » à qui veut leur poser la question fatidique, celle qui fait rêver et ceci à un rythme plus qu’impressionnant. 

Au Sénégal, 7 mariages sur 10 ne sont pas célébrés de manière officielle, il s’agit alors de mariages religieux ou coutumiers...

Certaines femmes s’inscrivent sur des forums en anonymat afin de trouver chaussures à leur pied, d’autres en revanche ont choisi une manière beaucoup plus cash de montrer leur motivation, comme le « Speed-Dating » ou rendez vous chrono. 

Le principe est simple : il s’agit pour les célibataires (hommes comme femmes) d’échanger en face à face et à tour de rôle, chacun histoire de connaître et de découvrir le genre opposé en un temps chronométré. Ce concept né aux États-Unis a fait son entrée dans les terres africaines, et tenez-vous bien, tout ce qui n’était qu'idéal connaîtra une première édition ce 05 décembre. 

« Seuls les frimeurs vont s’inscrire, il n’y a pas photo. »
Un jeune, la trentaine sonnée, interpellé sur le sujet, trouve que ce sont les frimeurs qui vont s’inscrire à ce genre d’événement, car  quelqu’un avec de bonnes intentions et aspirant à construire quelque chose de sérieux, serait dans une meilleure démarche et ne s’adonnerait pas à une expérience basée sur un chronomètre, avant d'ajouter : « l’amour véritable est spontané et il ne peut être calculé. »

Tout à l’opposé de son point de vue, un autre jeune homme, célibataire, lui se verrait bien participer à cette expérience pour tenter de trouver l’amour. Toutefois,  il craint pour la réussite de l'événement du fait de la cherté de la participation.  

Mme Fall, mère de famille, trouve quant à elle, cette initiative déplorable puisque si les filles mettent leur dignité de côté et s’inscrivent à de tels événements, c’est parce qu’elles subissent une pression sociale. Elle exhorte les parents, surtout les mamans qui d’habitude sont en toute complicité avec leurs filles, à leur faire comprendre que « le mariage n’est pas une fin en soi. » 

Rendez-vous donc après l’événement pour savoir si le « Speed-dating » peut connaître ou pas de beaux jours au Sénégal... 
Vendredi 6 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :